Sudan crisis update UNHCR - IOM + WHO
/
2:32
/
MP4
/
187.3 MB

Edited News | IOM , UNHCR , WHO

Mise à jour sur la crise au SoudanIOM - UNHCR - WHO


‘Un traumatisme inimaginable’ hante les déplacés du Soudan tandis que la violence et la famine menacent des millions de personnes

La violence horrible et le risque de famine continuent de hanter les habitants du Soudan, ont averti les humanitaires de l'ONU vendredi, alors qu'ils ont fait écho à la condamnation par le Secrétaire général de l'ONU d'une attaque contre un village au sud de Khartoum qui aurait fait plus de 100 morts.

Informant les journalistes à Genève depuis Port-Soudan, Mohamed Refaat, chef de mission de l'agence de migration de l'ONU (OIM) dans le pays, a souligné des « rapports vraiment horrifiants d'attaques violentes et de victimes » dans le village de Wad Al-Noura dans l'État d'Aj Jazirah mercredi.

L'attaque aurait été menée par les RSF et aurait tué plus de 100 personnes, dont au moins 35 enfants, attirant la condamnation du chef de l'ONU António Guterres et de la directrice de l'UNICEF Catherine Russell.

À un autre point chaud du conflit, dans la capitale d'El Fasher au Darfour-Nord, dans l'ouest du Soudan, quelque 800 000 civils sont toujours en danger au milieu des combats intensifiés entre les Forces armées soudanaises (SAF) et les Forces de soutien rapide (RSF) rivales.

L'emplacement est « inaccessible » à l'ONU soit par voie terrestre soit par voie transfrontalière, a déclaré M. Refaat. Il a appelé toutes les parties à faciliter l'accès sans entrave à l'aide dans la région « par toutes les routes disponibles » et a souligné que les prix de l'eau et du carburant y ont « grimpé en flèche », rendant les produits essentiels inabordables.

Les déplacements internes au Soudan depuis le début du conflit le 15 avril 2023 ont presque atteint la barre des 10 millions, a noté M. Refaat de l'OIM, l'insécurité alimentaire étant un facteur croissant dans la décision des gens de fuir. Environ 18 millions de personnes dans le pays souffrent de faim aiguë tandis que 3,6 millions d'enfants sont gravement malnutris.

En plus des déplacés internes, plus de deux millions de personnes ont fui les frontières du Soudan vers les pays voisins, principalement le Tchad, le Soudan du Sud et l'Égypte, « arrivant souvent dans des conditions extrêmement vulnérables et très traumatisées », a souligné M. Refaat.

Le porte-parole de l'OIM a également averti d'une augmentation par trois enregistrée par l'OIM l'année dernière « des Soudanais empruntant des corridors de migration irréguliers et dangereux vers la Libye, la Tunisie, puis vers l'Europe » et a cité des « rapports non confirmés » d'environ 2 000 familles actuellement « bloquées dans des conditions difficiles, y compris des migrants entre les frontières entre l'Égypte, la Libye et le Soudan ».

Faisant écho à ses commentaires, Alpha Seydi Ba, porte-parole régional du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, a parlé de la situation dévastatrice au Tchad, où plus de 600 000 Soudanais sont arrivés depuis le début de la crise. « Vous avez vu des gens arriver quotidiennement par dizaines dans un état très, très mauvais, et la plupart d'entre eux sont des femmes, des enfants qui ont vécu un traumatisme inimaginable, inimaginable », a-t-il dit.

Le Tchad accueillait déjà plus de 400 000 réfugiés soudanais avant cette crise, a expliqué M. Ba, ajoutant, « nous apprécions vraiment que... les autorités aient gardé leurs frontières ouvertes ». Mais répondre aux besoins de base des réfugiés tels que l'hébergement, la nourriture, l'accès à l'éducation pour les enfants et le soutien psychologique est devenu de plus en plus difficile en raison des pénuries de financement.

Le HCR a déclaré que le plan de réponse pour cinq pays voisins accueillant ceux qui ont fui le Soudan, pour un total de 1,4 milliard de dollars, n'est financé qu'à neuf pour cent. La réponse humanitaire à l'intérieur du Soudan reste financée à seulement 16 pour cent.

Pendant ce temps, l'agence de santé de l'ONU, l'OMS, a tiré la sonnette d'alarme sur la situation sanitaire désastreuse dans le pays qui aggrave encore la crise humanitaire.

« Le système de santé au Soudan s'effondre », a déclaré le porte-parole de l'OMS, Christian Lindmeier, aux journalistes, ajoutant qu'environ 65 pour cent de la population n'a pas accès aux soins.

« Les soins de santé au Soudan reposaient généralement fortement sur Khartoum, où le système de santé a été décimé », a déclaré M. Lindmeier. « Seulement environ 25 pour cent des fournitures médicales nécessaires sont disponibles dans le pays. Dans les zones difficiles d'accès, seulement 20 à 30 pour cent des établissements de santé restent fonctionnels, et même ainsi, à un niveau minimal. »

Le porte-parole de l'OMS a averti d'un nombre record de cas de rougeole en 2023 alors que les taux de vaccination ont diminué en raison du conflit.

« Malheureusement, nous nous attendons à ce que 2024 soit pire », a-t-il ajouté.

L'OMS a déclaré que le choléra, le paludisme et la dengue sont également en augmentation et a exprimé son inquiétude quant au manque de traitement pour les personnes souffrant de maladies chroniques telles que le diabète, l'hypertension, les maladies cardiaques et l'insuffisance rénale.

- Fin -

 


HISTOIRE : Mise à jour de la crise au Soudan IOM – UNHCR - OMS

TRT : 2:32”

SOURCE : UNTV CH 

RESTRICTIONS : AUCUNE 

LANGUE : ANGLAIS / NATS 

FORMAT D'IMAGE : 16:9 

DATE : 7 JUIN 2024 GENÈVE, SUISSE 

 

1. Plan moyen extérieur : Allée des drapeaux de l'ONU.  

2. Plan large latéral : orateurs au podium de la conférence de presse vus de derrière ; orateur à l'écran ; journalistes dans la salle de presse.

3. EXTRAIT SONORE (Anglais) – Alpha Seydi Ba, Porte-parole régional pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) : « Vous avez vu des gens arriver quotidiennement par dizaines dans un état très, très mauvais, et la plupart d'entre eux sont des femmes, des enfants qui ont vécu un traumatisme inimaginable, inimaginable. »

4. Plan large latéral : Orateurs au podium vus de derrière ; journalistes dans la salle de presse.

5. EXTRAIT SONORE (Anglais) – Mohamed Refaat, Chef de mission pour le Soudan, Organisation internationale pour les migrations (OIM) : « Pour l'ONU, El Fasher est inaccessible soit par ligne de front, soit par frontière. Nous avons tous vu les nouvelles horribles venant du petit village de Wad Al-Noura. Nous entendons des rapports vraiment horrifiants d'attaques violentes et de victimes dans le village de Wad Al-Noura dans l'État d'Aj Jazirah. »

6. Plan large latéral : Orateurs au podium vus de derrière ; journalistes dans la salle de presse.

7. EXTRAIT SONORE (Anglais) – Mohamed Refaat, Chef de mission pour le Soudan, Organisation internationale pour les migrations (OIM) : « Environ 12 millions de personnes ont été forcées de fuir leurs foyers au Soudan, avec plus de deux millions traversant les frontières vers les pays voisins, principalement le Tchad, le Soudan du Sud et l'Égypte, souvent dans des conditions extrêmement vulnérables et très traumatisées. »

8. Plan large : Journalistes dans la salle de presse ; orateur à l'écran.  

9. EXTRAIT SONORE (Anglais) – Mohamed Refaat, Chef de mission pour le Soudan, Organisation internationale pour les migrations (OIM) : « L'année dernière, les équipes de l'OIM ont enregistré une augmentation par trois du nombre de Soudanais empruntant des corridors de migration irréguliers et dangereux vers la Libye, la Tunisie, puis vers l'Europe. À l'heure où nous parlons, nous avons des rapports non confirmés concernant environ 2 000 familles bloquées dans des conditions difficiles, y compris des migrants entre les frontières de l'Égypte, de la Libye et du Soudan. »

10. Plan moyen : Orateurs au podium dans la salle de presse.

11. EXTRAIT SONORE (Anglais) – Christian Lindmeier, porte-parole, Organisation mondiale de la santé (OMS) : « Le système de santé au Soudan s'effondre. Environ 65 % de la population soudanaise n'a pas accès aux soins de santé. Les soins de santé au Soudan reposaient généralement fortement sur Khartoum, où le système de santé a été décimé. Seulement environ 25 % des fournitures médicales nécessaires sont disponibles dans le pays. Dans les zones difficiles d'accès, seulement 20 à 30 % des établissements de santé restent fonctionnels, et même alors, à un niveau minimal. »

12. Plan large latéral : Journalistes dans la salle de presse.

13. Plan moyen : Techniciens dans la salle de contrôle de la salle de presse.

14. Plan moyen : Caméraman dans la salle de presse.


Documents 1
Download Storyline
Download

Audio Files 2
Download Sudan crisis update IOM - UNHCR - WHO (Edited Story)
Download
Download Sudan crisis update UNHCR - IOM + WHO (Edited Story)
Download

Similar Stories

UN Human Rights High Commissioner Volker Türk Interactive Dialogue at 56th Human Rights Council

1

1

1

Edited News | OHCHR

UN Human Rights High Commissioner Volker Türk Interactive Dialogue at 56th Human Rights Council ENG FRA

The UN Human Rights Council held an interactive dialogue on Thursday with UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk following his global update to the Council on Tuesday.

Deputy High Commissioner for Human Rights Nada Al Nashif on Nicaragua

1

1

1

Edited News | OHCHR

Deputy High Commissioner for Human Rights Nada Al Nashif on Nicaragua ENG FRA

The human rights situation in Nicaragua remains gravely concerning, UN Deputy High Commissioner for Human Rights Nada Al-Nashif said on Thursday in a statement to the Human Rights Council in Geneva.

Independent rights probe highlights Israeli army’s ‘dislocation and destruction’ tactics in Gaza

2

1

2

Press Conferences , Edited News | HRC

Independent rights probe highlights Israeli army’s ‘dislocation and destruction’ tactics in Gaza ENG FRA

High-level independent human rights investigators reiterated serious concerns on Wednesday about the legality of the Israeli army's conduct in Gaza and pushed back at claims that their inquiry has done too little to highlight the ongoing ordeal of hostages captured by Palestinian militants.

UN Human Rights Briefing on IHL report

1

1

1

Edited News | OHCHR , UNOG

UN Human Rights Briefing on IHL report ENG FRA

The UN Human Rights Office published an assessment today on six emblematic attacks by the Israeli Defense Forces (IDF) in Gaza last year.

UN Human Rights HC Volker Türk delivered an Oral update on Myanmar to the 56th Human Rights Council

1

1

1

Edited News | UNOG , OHCHR

UN Human Rights HC Volker Türk delivered an Oral update on Myanmar to the 56th Human Rights Council ENG FRA

UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk on Tuesday made a strong plea for an end to the violence in Myanmar, highlighting that brutal atrocity crimes are being committed.

UN Human Rights Volker Türk Global Update speech to  the 56th Human Rights Council

1

1

1

Edited News | OHCHR , UNOG

UN Human Rights Volker Türk Global Update speech to the 56th Human Rights Council ENG FRA

Intensifying conflicts around the world are exacting a heavy cost on people and the planet, UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk said on Tuesday.

UN Human Rights Briefing by Liz Throssell on Ethiopia report

1

1

1

Edited News | UNOG , OHCHR

UN Human Rights Briefing by Liz Throssell on Ethiopia report ENG FRA

UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk on Friday called for concrete measures to halt the human rights violations and abuses that continue to endanger reconciliation and peace in Ethiopia.

UN Human Rights Briefing by Liz Throssell on FGM report

1

1

1

Edited News | UNOG , OHCHR

UN Human Rights Briefing by Liz Throssell on FGM report ENG FRA

The UN Human Rights Office on Friday called for concerted global action to tackle female genital mutilation (FGM), highlighting that the worldwide fight against FGM is being undermined by having girls cross national borders and beyond to undergo the procedure.

Ukraine war intensification - Denise Brown 14 June 2024

1

1

1

Edited News | UNITED NATIONS

Ukraine war intensification - Denise Brown 14 June 2024 ENG FRA

War in Ukraine should not be “new normal”: children study in the subway tunnels of Kharkiv, UN official says  A surge of attacks by Russian forces on the Kharkiv area of Ukraine is causing significant civilian casualties, as well as the destruction of homes and of crucial infrastructure, the top UN official in Ukraine said today, in a plea to not “normalize” the dire conditions for Ukrainian civilians.

UNCTAD 60 opening and António Guterres stakeout 12 June 2024

1

1

1

Edited News , Press Conferences | UNOG , UNITED NATIONS , UNCTAD

UNCTAD 60 opening and António Guterres stakeout 12 June 2024 ENG FRA

Guterres highlights ‘unique level of destruction’ in Gaza and deep commitment to UNRWA's humanitarian aid ahead of G7 meet UN Secretary-General António Guterres reiterated his solidarity with the people of Gaza and the global body’s deep commitment to the UN agency for Palestinian refugees, UNRWA, on Wednesday, while also issuing a stark message to the world’s richest nations ahead of the G7 Summit in Italy to do more to help emerging economies crippled by debt repayments.

UN Human Rights Spokesperson Jeremy Laurence on Israeli raid in Gaza to free hostages

1

1

1

Edited News | UNOG , OHCHR

UN Human Rights Spokesperson Jeremy Laurence on Israeli raid in Gaza to free hostages ENG FRA

UN Human Rights Spokesperson Jeremy Laurence made the following comment on the recent Israeli raid in Gaza to free hostages and Monday’s Security Council Resolution calling for a “full and complete ceasefire”.