UN High Commissioner for Human Right Volker Türk Update to the 56th HRC on the human rights situation in the Bolivarian Republic of Venezuela
/
4:29
/
MP4
/
649.6 MB
Transcripts
Teleprompter
Download

Edited News | OHCHR

Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme Volker Türk fait le point à la 56e session du CDH sur la situation des droits de l'homme en République bolivarienne du Venezuela


Alors que je terminais ma visite au Venezuela en janvier 2023, j'ai souligné que mon Bureau était prêt à être un bâtisseur de ponts entre les institutions de l'État et les citoyens du pays.

Un peu plus d'un an plus tard, les autorités ont soudainement décidé de suspendre les activités de mon Bureau et ont demandé à mon personnel de partir, une décision profondément regrettable qui était incompatible avec la Lettre d'Entente que nous avions signée,” a déclaré Türk. 

 

“Je prends note des indications récentes selon lesquelles le rétablissement de la présence de mon Bureau au Venezuela pourrait être possible. Nous continuerons à nous engager à cet égard, en vue de garantir que les conditions appropriées soient en place pour permettre l'exécution complète du mandat de mon Bureau,” a-t-il déclaré. 

 

Malgré des chiffres officiels indiquant une croissance de cinq pour cent du PIB en 2023, les Vénézuéliens sont toujours confrontés à de sérieux obstacles pour accéder à la nourriture, à la santé et à l'éducation. Les femmes, les personnes vivant dans les zones rurales et les peuples autochtones sont touchés de manière disproportionnée.

 

Entre juillet et août 2023, les rapports reçus par mon Bureau suggèrent que 74,6 pour cent des centres de santé à l'échelle nationale manquaient de personnel médical, et 73,5 pour cent manquaient de personnel infirmier. L'avortement continue d'être criminalisé, conduisant à des procédures dangereuses, et entraînant la mortalité et la morbidité maternelles,” a déclaré Türk.

 

Les manifestations pour un salaire minimum décent et des normes de vie adéquates se sont poursuivies, les travailleurs du secteur public et les retraités, en particulier, ayant du mal à joindre les deux bouts.

Il a exhorté les autorités à prendre des mesures pour répondre à toutes ces préoccupations - sur la santé, l'éducation, la nourriture et la rémunération digne - conformément aux obligations internationales de l'État.

 

Les sanctions sectorielles ont exacerbé les défis préexistants en matière de droits de l'homme et doivent être levées.

 

Il a noté la libération de deux dirigeants syndicaux de la détention le 24 juin. Cela porte à 65 le nombre total de personnes qui ont été libérées suite à une détention arbitraire depuis mai 2023, dont neuf femmes. Bon nombre de ces libérations sont conditionnelles à des comparutions régulières devant les tribunaux. 

 

Je réitère mon appel à la libération de toutes les personnes détenues arbitrairement au Venezuela, y compris celles restant en détention provisoire au-delà des limites fixées par la loi nationale. Cela inclut le défenseur des droits de l'homme Javier Tarazona qui a terminé mardi sa troisième année complète de détention, et dont la situation de santé se détériore,” a déclaré le Haut-Commissaire.

 

Entre avril 2023 et février 2024, mon Bureau a effectué neuf visites dans des centres de détention dans cinq États différents à travers le pays, et a interrogé 146 personnes privées de liberté, dont 46 femmes, en vue d'améliorer les conditions de détention, y compris l'accès à la santé et à la nourriture,” a-t-il déclaré. 

 

Dans le contexte des transferts de détenus à la prison de haute sécurité Rodeo I, le Haut-Commissaire est particulièrement préoccupé par les rapports d'intimidation et de mauvais traitements des détenus, ainsi que de leurs proches et avocats, ainsi que par un manque général d'information et d'accès pour les avocats et les membres de la famille.

 

Il reste préoccupé par le fait que des personnes continuent d'être accusées d'infractions liées au terrorisme qui ne sont pas conformes aux normes internationales en matière de droits de l'homme, à savoir les principes de légalité et de sécurité juridique, et où il y a également des problèmes liés au droit à un procès équitable. Le Bureau des droits de l'homme des Nations Unies a documenté 29 cas d'individus poursuivis en vertu de la législation pertinente au cours de l'année écoulée.

 

Depuis mai 2023, mon Bureau a également documenté 28 cas de personnes détenues, certaines perçues comme des voix dissidentes, dont les proches et les avocats ignoraient le lieu de détention, malgré les efforts de leurs familles pour obtenir des informations auprès des autorités. Cela s'est produit pendant des périodes allant de deux à 41 jours, ce qui équivaut à une disparition forcée. Toutes les allégations de disparitions forcées doivent être enquêtées et poursuivies, et cette pratique doit cesser.

 

Les récents verdicts contre sept agents de la désormais dissoute Force d'Action Spéciale pour des homicides perpétrés lors d'opérations de sécurité entre 2018 et 2019 sont les bienvenus. Il a exhorté à une responsabilité totale pour les violations lors des opérations de sécurité et des manifestations, y compris en garantissant l'accès à la justice et à la réparation pour les victimes.

 

Les prochaines élections présidentielles du 28 juillet, ainsi que les élections locales, régionales et législatives prévues pour 2025, sont des opportunités clés pour respecter la volonté du peuple.

Je déplore que les restrictions sur l'espace civique augmentent. En fait, le contraire est nécessaire - un espace libre et ouvert pour le débat,” a déclaré Türk.

 

Mon Bureau continue de recevoir des rapports de détentions à l'approche du jour des élections, y compris de partisans et de membres de l'opposition. Cela ne présage rien de bon, et j'exhorte à un changement de telles pratiques,” a déclaré le Haut-Commissaire.

 

Au cours de l'année écoulée, le HCDH a documenté avec inquiétude une augmentation des menaces, du harcèlement et des agressions contre les acteurs de la société civile, les journalistes, les syndicalistes et d'autres voix considérées comme critiques, y compris par le biais d'arrestations et de poursuites, et 38 cas de détention arbitraire. Cela inclut Rocío San Miguel et Carlos Julio Rojas, qui sont détenus depuis le 9 février et le 15 avril 2024 respectivement, sans accès à la défense juridique de leur choix.

 

Le Bureau des droits de l'homme des Nations Unies continue également de s'inquiéter du projet de loi sur les organisations non gouvernementales et leur financement, ainsi que de l'introduction d'un projet de loi contre le fascisme, le néo-fascisme et des expressions similaires, qui contient des définitions vagues et larges. Le Haut-Commissaire a également réitéré son appel à s'abstenir d'adopter une législation qui restreindrait davantage le droit de participer aux affaires publiques, ainsi que les libertés d'association et d'expression. En fait, c'était l'un des sujets qu'il a abordés lors de sa visite au Venezuela l'année dernière.

 

“J'encourage les autorités à lever les restrictions sur l'espace civique, à le protéger et à garantir des processus électoraux pleinement transparents, inclusifs et participatifs, conformément aux normes internationales. J'appelle également tous les acteurs à respecter les engagements pris dans l'Accord de la Barbade,” a déclaré Türk.

186 cas de féminicide ont été signalés entre janvier et novembre 2023. L'enquête sur ces meurtres est essentielle, tout comme des efforts de prévention et de réponse beaucoup plus forts. Un protocole développé par le Bureau du Procureur Général est une première étape mais beaucoup plus est nécessaire.

 

La discrimination, la rhétorique dénigrante des responsables publics et la violence contre les personnes LGBTIQ+ persistent. Selon une organisation, 28,7 pour cent des personnes LGBTIQ+ à qui elles ont parlé ont déclaré avoir subi des actes de violence de la part des forces de sécurité de l'État.

Les violations des droits des peuples autochtones se poursuivent également malheureusement, notamment dans le cadre des actions visant à freiner l'exploitation minière illégale. Je réitère mes appels à la délimitation des territoires autochtones.

 

Le Bureau des droits de l'homme des Nations Unies a également documenté l'usage excessif de la force et les mauvais traitements infligés par les forces de l'ordre aux Yukpa dans l'État de Zulia. J'exhorte les autorités à enquêter pleinement et à poursuivre les actes de discrimination et de violence à l'égard des peuples autochtones.

             

“La construction de la confiance est la seule voie à suivre, en particulier en cette période électorale. J'encourage tous ceux qui sont au pouvoir à prendre des engagements concrets à cette fin. Maintenant, plus que jamais, un dialogue constructif et ouvert entre le peuple et les institutions de l'État est crucial pour surmonter les profondes divisions et reconstruire le contrat social entre les Vénézuéliens,” a déclaré le Haut-Commissaire.

 

 

FIN

 

 

À Genève :

Ravina Shamdasani  - + 41 22 917 9169 / ravina.shamdasani@un.org 

Liz Throssell  + 41 22 917 9296 / elizabeth.throssell@un.org

Marta Hurtado - + 41 22 917 9466 / marta.hurtadogomez@un.org

 


HISTOIRE : Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme Volker Türk Mise à jour au 56e CDH sur la situation des droits de l'homme en République bolivarienne du Venezuela

TRT : 04:28

SOURCE : OHCHR
RESTRICTIONS : AUCUNE
LANGUE : Anglais/NATS
FORMAT : 16:9 
DATELINE :  3 juillet 2024 GENEVE, SUISSE
 

 

LISTE DE PLANS 

1.     Plan extérieur : Palais des Nations

2.     Plan large : Salle 20

3.     EXTRAIT SONORE (Anglais)— Volker Türk, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme : Alors que je concluais ma visite au Venezuela en janvier 2023, j'ai souligné que mon Bureau était prêt à être un bâtisseur de ponts entre les institutions de l'État et les citoyens du pays.

Un peu plus d'un an plus tard, les autorités ont soudainement décidé de suspendre les activités de mon Bureau et ont demandé à mon personnel de partir, une décision profondément regrettable qui était incompatible avec la Lettre d'entente que nous avions signée.”

1.     Plan de coupe : Salle 20

2.     EXTRAIT SONORE (Anglais)— Volker Türk, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme : Je prends note des indications récentes selon lesquelles le rétablissement de la présence de mon Bureau au Venezuela pourrait être possible. Nous continuerons à nous engager à cet égard, en vue de garantir que les conditions appropriées soient en place pour permettre l'exécution complète du mandat de mon Bureau.”

3.     Plan de coupe : Salle 20

4.     EXTRAIT SONORE (Anglais)— Volker Türk, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme : Entre juillet et août 2023, les rapports reçus par mon Bureau suggèrent que 74,6 % des centres de santé à l'échelle nationale manquaient de personnel médical, et 73,5 % manquaient de personnel infirmier. L'avortement continue d'être criminalisé, ce qui conduit à des procédures dangereuses, entraînant une mortalité et une morbidité maternelles.”

5.     Plan de coupe : Salle 20

6.     EXTRAIT SONORE (Anglais)— Volker Türk, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme : Je réitère mon appel à la libération de toutes les personnes détenues arbitrairement au Venezuela, y compris celles restant en détention préventive au-delà des limites fixées par la loi nationale. Cela inclut le défenseur des droits de l'homme Javier Tarazona qui a terminé mardi sa troisième année complète de détention, et dont l'état de santé se détériore.”

7.     Plan de coupe : Salle 20

8.     EXTRAIT SONORE (Anglais)— Volker Türk, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme : Entre avril 2023 et février 2024, mon Bureau a effectué neuf visites dans des centres de détention dans cinq États différents à travers le pays, et a interrogé 146 personnes privées de liberté, dont 46 femmes, en vue d'améliorer les conditions de détention, y compris l'accès à la santé et à la nourriture.”

9.     Plan de coupe : Salle 20

10.  EXTRAIT SONORE (Anglais)— Volker Türk, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme : Les prochaines élections présidentielles du 28 juillet, ainsi que les élections locales, régionales et législatives prévues pour 2025, sont des occasions clés pour respecter la volonté du peuple. Je déplore que les restrictions sur l'espace civique augmentent. En fait, c'est le contraire qui est nécessaire – un espace libre et ouvert pour le débat.”

11.  Plan de coupe : Salle 20

12.  EXTRAIT SONORE (Anglais)— Volker Türk, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme : Mon Bureau continue de recevoir des rapports de détentions à l'approche du jour des élections, y compris de partisans et de membres de l'opposition. Cela ne présage rien de bon, et j'exhorte à un changement de telles pratiques.”

13.  Plan de coupe : Salle 20

14.  EXTRAIT SONORE (Anglais)— Volker Türk, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme : J'encourage les autorités à lever les restrictions sur l'espace civique, à le protéger, et à garantir des processus électoraux pleinement transparents, inclusifs et participatifs, conformément aux normes internationales. J'appelle également tous les acteurs à respecter les engagements pris dans l'Accord de la Barbade.”

15.  Plan de coupe : Salle 20

16.  EXTRAIT SONORE (Anglais)— Volker Türk, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme : La construction de la confiance est la seule voie à suivre, surtout en cette période électorale. J'encourage tous ceux qui sont au pouvoir à prendre des engagements concrets à cette fin. Maintenant, plus que jamais, un dialogue constructif et ouvert entre les citoyens et avec les institutions de l'État est crucial pour surmonter les profondes divisions et reconstruire le contrat social entre les Vénézuéliens.”


Documents 1
Download Storyline
Download

Audio Files 1
Download UN High Commissioner for Human Right Volker Türk Update to the 56th HRC on the human rights situation in the Bolivarian Republic of Venezuela
Download

Similar Stories

UN Human Rights report on DPRK forced labour

1

1

1

Edited News | OHCHR

UN Human Rights report on DPRK forced labour ENG FRA

Institutionalised forced labour by the Democratic People's Republic of Korea constitutes grave violations of human rights – UN report

Sudan health update - WHO

1

1

1

Edited News | WHO

Sudan health update - WHO ENG FRA

Time is running out for starving civilians in Sudan, UN humanitarians warned on Tuesday, while talks involving the country’s warring parties continue in Geneva this week.

Health situation in DRC - WHO

1

1

1

Edited News | WHO

Health situation in DRC - WHO ENG FRA

DRC faces a severe humanitarian crisis with 25M in need and rising conflict-related issues.

Gaza health clinic reopens – UNRWA

1

1

1

Edited News | UNRWA

Gaza health clinic reopens – UNRWA ENG FRA

A gimmer of good news emerged from Gaza on Tuesday as patients returned to at a newly reopened UN health centre in Khan Younis, six months after it was severely damaged and forced to close by heavy fighting, the UN agency for Palestine refugees (UNRWA) said.

UN Human Rights Spokesperson Jeremy Laurence and Danielle Bell, head of Human Rights Monitoring Mission in Ukraine, on strike against hospital in Kyiv.

1

1

1

Edited News | OHCHR , UNOG

UN Human Rights Spokesperson Jeremy Laurence and Danielle Bell, head of Human Rights Monitoring Mission in Ukraine, on strike against hospital in Kyiv. ENG FRA

UN condemns attacks on Kyiv hospitals, calls for immediate action to protect civilians.

Gaza health update: WHO

1

1

2

Edited News | WHO

Gaza health update: WHO ENG FRA

In Gaza, soaring temperatures, hunger and unsanitary conditions present an ever more deadly threat to a population under constant attack, UN humanitarians warned on Tuesday.

Hurricane Beryl update: OCHA, WMO, IFRC

1

1

1

Edited News | OCHA , WMO , IFRC

Hurricane Beryl update: OCHA, WMO, IFRC ENG FRA

Hurricane Beryl smashes into Caribbean, turns sights on Mexico As Hurricane Beryl’s destructive path shifted to Mexico on Friday after roiling the Caribbean, UN agencies and partners said that the emergency response was underway, before warning that a very long and damaging hurricane season looks increasingly likely.

UNHCR IOM MCC: Report on risks faced by refugees and migrants on the central mediterranean route

1

1

2

Edited News | IOM , mcc , UNHCR

UNHCR IOM MCC: Report on risks faced by refugees and migrants on the central mediterranean route ENG FRA

Refugees and migrants continue to face extreme forms of violence, exploitation and death on sea and on land across Africa as they attempt to leave the continent, UN agencies said on Friday, in an appeal to border authorities to do more to protect them.

Gaza: new evacuation orders - UNRWA, WHO

1

1

1

Edited News | UNRWA , WHO

Gaza: new evacuation orders - UNRWA, WHO ENG FRA

New evacuation orders issued by the Israeli army for areas in southern Gaza are expected to impact 250,000 people, including eastern Khan Younis and Rafah, UN humanitarians said on Tuesday.

Gaza humanitarian update: UNRWA - WHO

1

1

1

Edited News | UNRWA , WHO

Gaza humanitarian update: UNRWA - WHO ENG FRA

Gaza: People are desperate, they need everything, says UN aid agency Panic and desperation now grip ordinary Gazans struggling to survive, UN humanitarians said on Friday, amid fuel shortages of fuel and dwindling supplies that have prevented aid teams from doing their job.

UN Emergency Relief Chief interview

1

1

1

Edited News | OCHA

UN Emergency Relief Chief interview ENG FRA

UN aid teams and partner organizations remain deeply committed to delivering lifesaving supplies into Gaza, despite the increasing dangers of working there, the Organization’s top aid official said on Wednesday.

UNRWA Press conference: Update on the Occupied Palestinian Territory - 25 June 2024

2

1

2

Press Conferences , Edited News | UNRWA

UNRWA Press conference: Update on the Occupied Palestinian Territory - 25 June 2024 ENG FRA

Every day in Gaza 10 children lose one or both legs, says top UN aid official There’s been no let-up in the terrible human cost of the war in Gaza where 10 children lose one or both legs every day, amid ongoing Israeli bombardment and renewed fears of famine, a top UN aid official said on Tuesday.