Papua New Guinea disaster - IOM 28 May 2024
/
2:24
/
MP4
/
271.1 MB
Transcripts
Teleprompter
Download

Edited News | IOM

Catastrophe en Papouasie-Nouvelle-Guinée - OIM 28 mai 2024


La réponse au glissement de terrain en Papouasie-Nouvelle-Guinée entravée par des conditions complexes

Les efforts pour secourir les personnes touchées par le glissement de terrain meurtrier en Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui a fait environ 2 000 morts, sont compliqués par la crainte que le sol détrempé ne bouge à nouveau. « Nous ne voulons pas d'une catastrophe en plus de celle en cours », a déclaré Itayi Viriri, porte-parole régional de l'agence des migrations de l'ONU (OIM) pour l'Asie et le Pacifique, mardi.

Les rapports du Centre national de gestion des catastrophes indiquent que jusqu'à 2 000 personnes ont été ensevelies sous la boue et les débris après un énorme glissement de terrain vendredi dernier à 3 heures du matin « quand la plupart des gens dormaient probablement », a déclaré Itayi Viriri, porte-parole régional de l'agence des migrations de l'ONU (OIM) pour l'Asie et le Pacifique.

Le glissement de terrain a englouti la zone, enterrant des maisons, des infrastructures et des terres agricoles sous jusqu'à huit mètres de terre et de débris. Seuls six corps ont été retrouvés jusqu'à présent. 

S'adressant aux journalistes à Genève depuis Bangkok via Zoom, le porte-parole de l'OIM a souligné la vulnérabilité des personnes touchées par la catastrophe : « Beaucoup de personnes touchées par ce glissement de terrain se sont en fait déplacées dans cette région après avoir fui des conflits tribaux dans d'autres parties de la province d'Enga. Ce sont donc des personnes déjà déplacées qui doivent maintenant se déplacer vers d'autres endroits. »

Des vidéos dramatiques de la scène de la catastrophe montrent des habitants et des secouristes luttant pour déplacer un mur de boue et de débris à l'aide de pelles. Mais l'accès sécurisé reste extrêmement difficile. « Juste aujourd'hui, ce matin, l'une des principales artères menant à cette zone, un pont là-bas s'est effondré. Et maintenant, ils doivent le réparer pour s'assurer que tous les convois qui vont fournir de l'aide aient accès. »

L'agence des Nations Unies a averti qu'avec tant de corps encore à récupérer sous les débris, il y a des préoccupations que l'eau souterraine descendant de la montagne contamine les sources locales d'eau potable. 

La plupart des sources d'eau potable propre de la région sont désormais inaccessibles à cause du glissement de terrain.  

« Ce qui est nécessaire maintenant, évidemment, c'est l'accès à de l'eau propre ; une grande partie de l'eau à laquelle la communauté accédait normalement est déjà sous les débris », a déclaré M. Viriri. « Donc, fournir cela ainsi que de la nourriture, bien sûr, des vêtements, des articles de refuge, des ustensiles de cuisine, tout ce qui pourra essayer d'alléger les difficultés que les gens rencontrent en ce moment. »

Cependant, les fortes pluies continuent de gêner les efforts de secours. « Ce glissement de terrain qui s'est produit vendredi n'avait jamais eu lieu dans cette région, donc il est difficile de dire s'il se reproduira », a déclaré le porte-parole de l'OIM. « Le sol est instable... et vous avez vu certaines des vidéos de l'eau sortant de certains des débris, ce qui le rend encore plus instable. Oui, malheureusement, nous devons envisager qu'il pourrait se reproduire. »

fin

 


HISTOIRE: Mise à jour sur le glissement de terrain en Papouasie-Nouvelle-Guinée - OIM

TRT: 2’23”

SOURCE: UNTV CH 

RESTRICTIONS: AUCUNE 

LANGUE: ANGLAIS / NATS 

RATIO D'ASPECT: 16:9 

DATELINE: 28 MAI 2024 GENÈVE, SUISSE 

1. Plan large extérieur : allée des drapeaux de l'ONU à Genève 

2. Plan large : salle de conférence de presse, ONU Genève.

3. EXTRAIT SONORE (Anglais) – Itayi Viriri, porte-parole régional de l'agence des migrations de l'ONU (OIM) pour l'Asie et le Pacifique (depuis Bangkok via Zoom) : “Le Centre national de gestion des catastrophes estime que jusqu'à 2000 personnes sont encore enterrées sous les décombres après le glissement de terrain massif qui a eu lieu vendredi à 3 heures du matin alors que la plupart des gens dormaient probablement.

4. Plan large : journalistes assis et opérateurs de caméra TV dans la salle de presse.

5. EXTRAIT SONORE (Anglais) – Itayi Viriri, porte-parole régional de l'agence des migrations de l'ONU (OIM) pour l'Asie et le Pacifique (depuis Bangkok via Zoom) : “Beaucoup de personnes touchées par ce glissement de terrain se sont en fait déplacées dans cette région après avoir fui des conflits tribaux dans d'autres parties de la province d'Enga. Ce sont donc des personnes déjà déplacées qui doivent maintenant se déplacer vers d'autres endroits.”

6. Plan moyen : journalistes dans la salle de presse.

7. EXTRAIT SONORE (Anglais) – Itayi Viriri, porte-parole régional de l'agence des migrations de l'ONU (OIM) pour l'Asie et le Pacifique (depuis Bangkok via Zoom) : “Ce qui est nécessaire maintenant, évidemment, c'est l'accès à de l'eau potable ; une grande partie de l'eau que la communauté utilise habituellement est déjà sous les décombres. Donc, fournir cela ainsi que de la nourriture, bien sûr, des vêtements, des abris, des ustensiles de cuisine, tout ce qui peut essayer d'alléger les difficultés que les gens rencontrent en ce moment.”

8. Plan moyen : journalistes assis dans la salle de presse. 

9. EXTRAIT SONORE (Anglais) – Itayi Viriri, porte-parole régional de l'agence des migrations de l'ONU (OIM) pour l'Asie et le Pacifique (depuis Bangkok via Zoom) :  Et la réalité est aussi que l'accès à la zone pour le gouvernement et d'autres agences est assez difficile. Juste aujourd'hui, ce matin, l'une des principales voies menant à cette zone, un pont s'est effondré. Et maintenant, ils doivent le réparer pour s'assurer que tous les convois qui vont apporter du soutien aient accès.”

10. Plan moyen : journalistes assis parmi les microphones.

11. EXTRAIT SONORE (Anglais): Itayi Viriri, porte-parole régional de l'agence des migrations de l'ONU (OIM) pour l'Asie et le Pacifique (depuis Bangkok via Zoom) : “Ce glissement de terrain qui a eu lieu vendredi n'était jamais arrivé auparavant dans cette région, il est donc difficile de dire s'il se reproduira. Mais avec les pluies continues dans les environs, évidemment, tout est – le sol est instable – et tous les débris sont encore en mouvement et vous avez vu certaines des vidéos de l'eau sortant de certains des débris, donc cela rend les choses encore plus difficiles ; donc oui, malheureusement, nous devons considérer que cela pourrait se reproduire.”

12. Plan moyen : journaliste dans la salle de presse. 


Documents 1
Download Storyline
Download

Audio Files 1
Download Papua New Guinea disaster - IOM 28 May 2024
Download

Similar Stories

UN Human Rights report on DPRK forced labour

1

1

1

Edited News | OHCHR

UN Human Rights report on DPRK forced labour ENG FRA

Institutionalised forced labour by the Democratic People's Republic of Korea constitutes grave violations of human rights – UN report

Sudan health update - WHO

1

1

1

Edited News | WHO

Sudan health update - WHO ENG FRA

Time is running out for starving civilians in Sudan, UN humanitarians warned on Tuesday, while talks involving the country’s warring parties continue in Geneva this week.

Health situation in DRC - WHO

1

1

1

Edited News | WHO

Health situation in DRC - WHO ENG FRA

DRC faces a severe humanitarian crisis with 25M in need and rising conflict-related issues.

Gaza health clinic reopens – UNRWA

1

1

1

Edited News | UNRWA

Gaza health clinic reopens – UNRWA ENG FRA

A gimmer of good news emerged from Gaza on Tuesday as patients returned to at a newly reopened UN health centre in Khan Younis, six months after it was severely damaged and forced to close by heavy fighting, the UN agency for Palestine refugees (UNRWA) said.

UN Human Rights Spokesperson Jeremy Laurence and Danielle Bell, head of Human Rights Monitoring Mission in Ukraine, on strike against hospital in Kyiv.

1

1

1

Edited News | OHCHR , UNOG

UN Human Rights Spokesperson Jeremy Laurence and Danielle Bell, head of Human Rights Monitoring Mission in Ukraine, on strike against hospital in Kyiv. ENG FRA

UN condemns attacks on Kyiv hospitals, calls for immediate action to protect civilians.

Gaza health update: WHO

1

1

2

Edited News | WHO

Gaza health update: WHO ENG FRA

In Gaza, soaring temperatures, hunger and unsanitary conditions present an ever more deadly threat to a population under constant attack, UN humanitarians warned on Tuesday.

Hurricane Beryl update: OCHA, WMO, IFRC

1

1

1

Edited News | OCHA , WMO , IFRC

Hurricane Beryl update: OCHA, WMO, IFRC ENG FRA

Hurricane Beryl smashes into Caribbean, turns sights on Mexico As Hurricane Beryl’s destructive path shifted to Mexico on Friday after roiling the Caribbean, UN agencies and partners said that the emergency response was underway, before warning that a very long and damaging hurricane season looks increasingly likely.

UNHCR IOM MCC: Report on risks faced by refugees and migrants on the central mediterranean route

1

1

2

Edited News | IOM , mcc , UNHCR

UNHCR IOM MCC: Report on risks faced by refugees and migrants on the central mediterranean route ENG FRA

Refugees and migrants continue to face extreme forms of violence, exploitation and death on sea and on land across Africa as they attempt to leave the continent, UN agencies said on Friday, in an appeal to border authorities to do more to protect them.

UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk Update to the 56th HRC on the human rights situation in the Bolivarian Republic of Venezuela

1

1

1

Edited News | OHCHR

UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk Update to the 56th HRC on the human rights situation in the Bolivarian Republic of Venezuela ENG FRA

UN Human Rights Chief Volker Türk at the 56th Human Rigths Council, made the following update on the situation of human rights in the Bolivarian Republic of Venezuela.

Gaza: new evacuation orders - UNRWA, WHO

1

1

1

Edited News | UNRWA , WHO

Gaza: new evacuation orders - UNRWA, WHO ENG FRA

New evacuation orders issued by the Israeli army for areas in southern Gaza are expected to impact 250,000 people, including eastern Khan Younis and Rafah, UN humanitarians said on Tuesday.

Gaza humanitarian update: UNRWA - WHO

1

1

1

Edited News | UNRWA , WHO

Gaza humanitarian update: UNRWA - WHO ENG FRA

Gaza: People are desperate, they need everything, says UN aid agency Panic and desperation now grip ordinary Gazans struggling to survive, UN humanitarians said on Friday, amid fuel shortages of fuel and dwindling supplies that have prevented aid teams from doing their job.

UN Emergency Relief Chief interview

1

1

1

Edited News | OCHA

UN Emergency Relief Chief interview ENG FRA

UN aid teams and partner organizations remain deeply committed to delivering lifesaving supplies into Gaza, despite the increasing dangers of working there, the Organization’s top aid official said on Wednesday.