Sudan Response Plans 2024: OCHA - UNHCR
/
2:16
/
MP4
/
166.9 MB

Edited News , Press Conferences | OCHA , UNHCR

L'ONU lance un appel pour 4,1 milliards de dollars d'aide pour le Soudan déchiré par la guerre et les pays accueillant des réfugiés


 L'ONU lance un appel de 4,1 milliards de dollars d'aide pour le Soudan déchiré par la guerre et les pays accueillant des réfugiés 

Les Nations Unies ont exhorté mercredi les pays à ne pas oublier des millions de personnes prises dans le conflit au Soudan, tout en demandant 4,1 milliards de dollars pour aider à prévenir les craintes de famine et à assister ceux qui ont fui à l'étranger vers les États frontaliers.  

À ce jour, la guerre de dix mois a créé l'une des « plus grandes crises de déplacement et de protection au monde », selon les agences des Nations Unies. « La moitié de la population du Soudan, soit 25 millions de personnes, a besoin d'une assistance humanitaire », a déclaré Martin Griffiths, chef des secours d'urgence de l'ONU et responsable du bureau de coordination de l'aide de l'ONU, OCHA.

S'adressant aux journalistes à Genève, il a souligné que trop de personnes dans le besoin étaient des enfants, et que 18 millions de personnes étaient en insécurité alimentaire aiguë.

 La propagation du conflit entre les forces armées soudanaises (SAF) et les Forces de soutien rapide (RSF) dans des régions telles que l'État de Gezira, le grenier à pain du pays, a suscité des avertissements de famine. « Si nous commençons à voir la famine au Soudan s'ajouter à la violence, au déplacement et au manque d'horizon politique, alors je pense que nous pouvons tous convenir que nous n'avons aucune humanité en nous pour permettre que cela se produise », a déclaré M. Griffiths.

Deux personnes sur trois au Soudan n'ont pas accès aux soins de santé et environ 19 millions d'enfants sont hors de l'école.

Pour fournir une assistance humanitaire à l'intérieur du Soudan, l'OCHA a besoin de 2,7 milliards de dollars pour aider 14,7 millions de personnes.

Pour tous ceux qui ont fui le pays, l'agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a demandé un supplément de 1,4 milliard de dollars pour soutenir 2,7 millions de personnes déplacées dans cinq pays frontaliers du Soudan dont les ressources sont épuisées.

L'année dernière, l'appel à fournir une aide aux civils au Soudan a été financé à hauteur de 38 pour cent.

Lors d'une conférence de presse à Genève, le chef du HCR, Filippo Grandi, a décrit une récente rencontre avec des familles déplacées au Soudan et en Éthiopie et a mis en garde contre les implications régionales de l'ignorance de la crise, alors que les personnes ayant déjà fui le Soudan visent maintenant la Libye, la Tunisie et ensuite l'Europe. « J'ai littéralement averti les pays européens que si la négligence actuelle de cette crise continue, nous verrons des mouvements secondaires », a ajouté M. Grandi.

La classe moyenne du Soudan a été largement touchée par la dévastation urbaine, des personnes qui du jour au lendemain ont vu leur vie bouleversée. Bien qu'elles soient désireuses de rentrer chez elles et de reprendre leurs activités, les gens deviennent de plus en plus méfiants, a déclaré le Haut-Commissaire aux réfugiés : « Lorsque vous demandez aux gens, « Retourneriez-vous s'il y avait un cessez-le-feu ? », ils réfléchissent soigneusement à la réponse. « Nous devrions être convaincus qu'il y a une paix réelle et que la milice ne va pas entrer dans notre maison et nous chasser à nouveau. » Le message que j'ai transmis et que je continuerai de transmettre aux deux dirigeants (du Soudan) est le suivant : « Vous perdez votre propre peuple. Quel est le but de se battre si vous n'avez pas de peuple à gouverner ? » 

Le conflit aurait fait plus de 13 000 morts et plus de 10 millions de personnes auraient été déplacées. Les milices rivales du Soudan ont partagé le pouvoir après la chute du dirigeant de longue date, Omar al-Bashir, lors d'un soulèvement populaire en 2019. Le conflit a éclaté en avril dernier après qu'une lutte pour le pouvoir a éclaté entre les deux factions militaires au milieu d'une transition chancelante vers des élections et un gouvernement dirigé par des civils. Les combats ont continué à s'intensifier malgré les efforts internationaux pour parvenir à un cessez-le-feu.

 Fin


Orateurs:

·       Martin Griffiths, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence (OCHA)

·       Filippo Grandi, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR)

 

TRT: 2’16”
SOURCE: UNTV CH
LANGUAGE: ENGLISH
ASPECT RATIO: 16:9
DATELINE: 07 février 2024 - GENÈVE, SUISSE
Conférence de presse à l'ONUG

LISTE DES PLANS

 

  1. Plan moyen extérieur : allée du drapeau de l'ONU  
  2. Plan large de la salle de conférence de presse avec des journalistes
  3. DÉCLARATION (anglais) Martin Griffiths, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence : « La moitié de la population du Soudan a besoin d'aide humanitaire, soit 25 millions de personnes, dont beaucoup d'enfants. Dix-huit millions de personnes sont, je cite, ‘gravement en insécurité alimentaire’
  4. Plan large : salle de presse avec des journalistes et un photographe
  5. DÉCLARATION (anglais) Martin Griffiths, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence : « Si nous commençons à voir la famine au Soudan - ce ne sera pas la première fois que nous verrons la famine au Soudan - pour ajouter à cette violence et à ce déplacement et au manque d'accès et au manque d'un horizon politique, alors je pense que nous pouvons tous convenir que nous n'avons aucune humanité en nous pour permettre que cela se produise.»
  6. Plan large : salle de presse
  7. DÉCLARATION (anglais) Filippo Grandi, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés : « Nous voyons déjà des gens fuir le Soudan, en particulier le long de certaines routes de l'est du Soudan et du Tchad lui-même, où beaucoup d'entre eux se dirigent vers la Libye, la Tunisie et ensuite vers l'Europe. J'ai donc averti littéralement les pays européens en particulier, que si la négligence actuelle de cette crise se poursuit, nous verrons des mouvements secondaires»
  8. Plan moyen : podium avec les orateurs
  9. DÉCLARATION (anglais) Filippo Grandi, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés : « Lorsque vous demandez aux gens s'ils retourneraient s'il y avait un cessez-le-feu, ils réfléchissent soigneusement à la réponse, et disent ‘nous devrions être convaincus qu'il y a une vraie paix et que la milice ne va pas venir dans notre maison et nous chasser à nouveau’. Donc, le message que j'ai transmis aux dirigeants et que je continuerai à transmettre aux deux dirigeants est vraiment ‘vous perdez votre propre peuple. Quel est le but de se battre si vous n'avez pas de peuple à gouverner?’»
  10. Plans variés de la salle de presse


Les photos de cette histoire proviennent de l'événement de lancement du 7 février du Plan d'intervention humanitaire pour le Soudan et du Plan régional de réponse aux réfugiés pour 2024 au Palais des Nations à Genève, suivi d'une conférence de presse. L'événement peut être visionné ici : Lancement des plans de réponse Soudan OCHA-UNHCR sur UN Web TV

Pour plus de photos et de vidéos, veuillez consulter les liens des agences de l'ONU ci-dessous :

Similar Stories

HRC Press conference of Human Rights Experts on Nicaragua - 29 February 2024

1

1

1

Press Conferences | HRC

HRC Press conference of Human Rights Experts on Nicaragua - 29 February 2024 ENG FRA

Press conference to launch the Experts' latest report on the human rights situation in Nicaragua

UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk at 55 HRC on OPT.

1

1

1

Edited News

UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk at 55 HRC on OPT. ENG FRA

UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk on Thursday called for an end to the “carnage” in Gaza as he presented his Office’s report on the Occupied Palestinian Territory to the Human Rights Council in Geneva.

HRC 55 UN HC for Human Rights on OPT

1

1

1

Edited News | HRC , OHCHR

HRC 55 UN HC for Human Rights on OPT ENG FRA

UN Rights Chief calls for an end to “carnage in Gaza”

Gaza Update: OCHA - WHO

1

1

1

Edited News | OCHA , WHO

Gaza Update: OCHA - WHO ENG FRA

UN humanitarians deplore unacceptable conditions for medical evacuations and humanitarian aid delivery in Gaza

Geneva Press Briefing - 27 February 2024

1

1

1

Press Conferences

Geneva Press Briefing - 27 February 2024 ENG FRA

Alessandra Vellucci, Director of the United Nations Information Service in Geneva, chaired a hybrid briefing, which was attended by spokespersons of the World Health Organization, the Office for the Coordination of Humanitarian Affairs, the International Telecommunication Union, the United Nations Institute for Disarmament Research, and the Human Rights Council.

UN Secretary-General António Guterres and UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk at the Human Rights Council

1

1

1

Edited News | OHCHR , UNOG

UN Secretary-General António Guterres and UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk at the Human Rights Council ENG FRA

This is a time of seismic global shocks, with conflicts battering the lives of millions of civilians and carving ever deeper fault-lines across and between nations, UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk warned on Monday at the opening of the UN Human Rights Council in Geneva.