Haiti humanitarian crisis and deployment of multinational force - OCHA
/
3:33
/
MP4
/
262.4 MB

Edited News | OCHA

Crise humanitaire en Haïti et déploiement d'une force multinationale - OCHA


La crise humanitaire en Haïti s'aggrave alors que le pays attend une mission de soutien

Alors qu'Haïti fait face à une situation de « violence absolument brutale », le déploiement d'une mission de soutien à la sécurité multinationale est attendu avec espoir, a déclaré vendredi la principale responsable humanitaire de l'ONU dans le pays.

« Pour de nombreux Haïtiens, la vie quotidienne est une question de vie ou de mort », a déclaré Ulrika Richardson, la Coordinatrice résidente et humanitaire de l'ONU dans le pays. En parlant aux journalistes à Genève, elle a dressé un tableau sombre des conditions actuelles dans le petit État caribéen, qui n'a pas de président depuis que son dernier, Jovenel Moïse, a été assassiné en 2021.

« De nombreux Haïtiens prennent de grands risques en quittant simplement leur maison, en menant une vie normale, risquant d'être pris dans une ligne de feu, d'être kidnappés, lynchés ou violés », a déclaré Mme Richardson. Au cours des 11 premiers mois de 2023, le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) a enregistré 8 000 meurtres, lynchages, enlèvements et viols, souvent des viols collectifs ciblant également de jeunes filles.

 

On estime que 300 gangs opèrent en Haïti, les plus grands groupes contrôlant jusqu'à 80 % de la capitale. La violence des gangs tentaculaires se propage au-delà de Port-au-Prince vers des zones auparavant paisibles dans les régions centrales et nord-ouest d'Haïti, en particulier dans le département de l'Artibonite, qui était autrefois le grenier d'Haïti. Le pays produisait autrefois toute sa nourriture et en exportait même une partie. Il lutte maintenant contre une insécurité alimentaire croissante au milieu d'une inflation galopante.

 

Deux Haïtiens sur cinq sont confrontés à une insécurité alimentaire aiguë

 

Dans ce pays de 12 millions d'habitants, « 5,2 millions ont besoin d'une aide humanitaire. 4,35 millions d'Haïtiens sont confrontés à une insécurité alimentaire aiguë, et c'est un chiffre stupéfiant », a souligné Mme Richardson. « Ce sont deux Haïtiens sur cinq qui sont confrontés à une insécurité alimentaire aiguë. »

Les meurtres, les pillages, les enlèvements et la violence sexuelle généralisée ont également alimenté les déplacements massifs. « Nous avons 200 000 [personnes déplacées] dans le pays, dont 143 000 dans la capitale seule, ce qui est, bien sûr, un très grand nombre », a souligné Mme Richardson.

 

Les besoins ont augmenté mais le financement de l'aide reste rare. Mme Richardson a déclaré que le plan de réponse humanitaire pour Haïti en 2023 n'est financé qu'à 33 % alors que l'année touche à sa fin.

 

Les espoirs se concentrent maintenant sur le déploiement d'une mission de soutien à la sécurité multinationale en Haïti conformément à la résolution 2699 adoptée par le Conseil de sécurité de l'ONU en octobre dernier. Le Kenya a accepté de diriger cette force armée multinationale et a promis 1 000 policiers. Son déploiement, potentiellement dès le premier trimestre de 2024, attend un feu vert de la haute cour kenyane.

 

« Nous devons vraiment aborder cela avec un plan global pour aider Haïti, accompagner Haïti vers le retour des institutions de l'État, le contrôle de l'État dans de nombreuses zones où l'État n'est pas présent. Rétablir les services de base, y compris l'eau et l'assainissement, la santé et l'éducation, mais aussi en regardant le système judiciaire et le système pénitentiaire », a déclaré Mme Richardson.

 

Les prisons en Haïti sont jusqu'à trois fois surpeuplées, la plupart des détenus étant en attente de jugement.

La mission de soutien pour renforcer la Police nationale haïtienne vise à rétablir la sécurité dans le pays afin de créer les conditions nécessaires à la tenue d'élections libres et équitables.

« Nous estimons qu'il faudra entre 12 et 18 mois pour organiser une élection. Évidemment, nous devons stabiliser la situation de violence », a conclu Mme Richardson.

 

Fin


LISTE DE PLANS

 

  1. Plan large extérieur : allée des drapeaux de l'ONU, ONU Genève.
  2. Plan de coupe : plan large, salle de presse, ONU Genève.
  3. EXTRAIT SONORE (ANGLAIS) Ulrika Richardson, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général pour le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) et Coordinatrice résidente en Haïti: “Pour de nombreux Haïtiens, la vie quotidienne est non seulement une lutte frappante pour trouver de la nourriture à mettre sur la table pour leurs familles, mais c'est aussi une question de vie ou de mort. Beaucoup prennent de grands risques en quittant simplement leur maison, en menant une vie normale, risquant d'être pris dans une ligne de feu, risquant d'être kidnappés, risquant d'être lynchés, risquant d'être violés. Et très souvent, cela se produit. En fait, nous avons vu juste au cours de ces 11 premiers mois de 2023, nous avons vu 8000 meurtres, lynchages, enlèvements et viols, très souvent des viols collectifs, souvent ciblant, bien sûr, des femmes, mais aussi de jeunes filles.”
  4. Plan de coupe : plan large, salle de presse avec des journalistes, ONU Genève.
  5. EXTRAIT SONORE (ANGLAIS) Ulrika Richardson, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général pour le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) et Coordinatrice résidente en Haïti: “Haïti, en fait, est en train de sombrer dans ce que nous pouvons appeler une crise très grave des droits de l'homme. Nous pouvons l'appeler une crise de protection. En général, pour faire simple, c'est une crise multidimensionnelle. En fait, elle a un impact sur, bien sûr, la situation humanitaire. Nous avons, en fait, 5,2 millions d'Haïtiens aujourd'hui qui ont besoin d'une assistance humanitaire. Nous avons 4,35 millions de personnes qui font face à une insécurité alimentaire aiguë, et c'est un chiffre stupéfiant. Cela représente deux Haïtiens sur cinq qui font face à une insécurité alimentaire aiguë.”
  6. Plan de coupe : gros plan d'un journaliste dans la salle de presse, ONU Genève.
  7. EXTRAIT SONORE (ANGLAIS) Ulrika Richardson, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général pour le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) et Coordinatrice résidente en Haïti“Cela a également créé une accélération rapide en termes de personnes déplacées. Nous en avons 200 000 dans le pays, 143 000 dans la capitale seule, ce qui est, bien sûr, un très grand nombre. En fait, lorsque nous regardons la capitale, c'est la plus touchée par la violence des gangs. Nous considérons qu'environ 80 pour cent de la capitale est contrôlée ou influencée par ces gangs. Nous considérons également qu'il y a environ 300 gangs dans le pays.”
  8. Plan de coupe : plan large, salle de presse avec des journalistes, ONU Genève.
  9. EXTRAIT SONORE (ANGLAIS) Ulrika Richardson, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général pour le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) et Coordinatrice résidente en Haïti“Nous avons également ce sentiment d'espoir et que les choses sont possibles. En fait, une grande frustration pour la famille des Nations Unies et aussi pour la communauté humanitaire en Haïti est que nous n'avons pas de financement suffisant. Nous en sommes maintenant à 33 pour cent en termes de financement pour notre plan de réponse humanitaire de cette année.”
  10. Plan de coupe : plan large, salle de presse avec des journalistes, ONU Genève.
  11. EXTRAIT SONORE (ANGLAIS) Ulrika Richardson, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général pour le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) et Coordinatrice résidente en Haïti“Nous devons vraiment aborder cela avec un plan global pour aider Haïti, pour accompagner Haïti vers le retour des institutions étatiques, du contrôle de l'État dans de nombreuses zones où l'État n'est pas présent. Rétablir les services de base, y compris l'eau et l'assainissement, la santé et l'éducation, bien sûr, mais aussi en regardant le système judiciaire et le système pénitentiaire.”
  12. Plan de coupe : plan moyen, salle de presse avec des journalistes, ONU Genève.
  13. EXTRAIT SONORE (FRANÇAIS) Ulrika Richardson, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général pour le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) et Coordinatrice résidente en Haïti“On estime que ça va prendre entre 12 et 18 mois pour organiser une élection. Et donc évidemment, Il faut stabiliser la situation de violence.” (Translation in English: We consider it will take between 12 and 18 months to organize an election. Obviously, we must stabilize the situation of violence.”)
  14. Plans variés de la salle de conférence de presse, ONU Genève.


Documents 1
Download Storyline
Download

Audio Files 1
Download Haiti humanitarian crisis and deployment of multinational force - OCHA (Edited Story)
Download

Similar Stories

Gaza: Polio alert and anarchy – WHO, OHCHR, UNICEF

1

1

1

Edited News | WHO , OHCHR , UNICEF

Gaza: Polio alert and anarchy – WHO, OHCHR, UNICEF ENG FRA

Poliovirus detected in Gaza sewage puts thousands at risk amid increasing ‘anarchy’ In Gaza, tests conducted by the Global Polio Laboratory Network have confirmed the presence of poliovirus in six sewage samples collected on 23 June from Khan Younis and Deir al Balah.

Gaza: Renewed deadly Israeli airstrikes - OHCHR

1

1

1

Edited News | OHCHR

Gaza: Renewed deadly Israeli airstrikes - OHCHR ENG FRA

Renewed wave of deadly Israeli strikes on Gaza must stop – UN Human Rights Office

Report on DPRK forced labour - OHCHR

1

1

1

Edited News | OHCHR

Report on DPRK forced labour - OHCHR ENG FRA

Institutionalised forced labour by the Democratic People's Republic of Korea constitutes grave violations of human rights – UN report

Sudan health update - WHO

1

1

1

Edited News | WHO

Sudan health update - WHO ENG FRA

Time is running out for starving civilians in Sudan, UN humanitarians warned on Tuesday, while talks involving the country’s warring parties continue in Geneva this week.

Health situation in DRC - WHO

1

1

1

Edited News | WHO

Health situation in DRC - WHO ENG FRA

DRC faces a severe humanitarian crisis with 25M in need and rising conflict-related issues.

Gaza health clinic reopens – UNRWA

1

1

1

Edited News | UNRWA

Gaza health clinic reopens – UNRWA ENG FRA

A gimmer of good news emerged from Gaza on Tuesday as patients returned to at a newly reopened UN health centre in Khan Younis, six months after it was severely damaged and forced to close by heavy fighting, the UN agency for Palestine refugees (UNRWA) said.

UN Human Rights Spokesperson Jeremy Laurence and Danielle Bell, head of Human Rights Monitoring Mission in Ukraine, on strike against hospital in Kyiv.

1

1

1

Edited News | OHCHR , UNOG

UN Human Rights Spokesperson Jeremy Laurence and Danielle Bell, head of Human Rights Monitoring Mission in Ukraine, on strike against hospital in Kyiv. ENG FRA

UN condemns attacks on Kyiv hospitals, calls for immediate action to protect civilians.

Gaza health update: WHO

1

1

2

Edited News | WHO

Gaza health update: WHO ENG FRA

In Gaza, soaring temperatures, hunger and unsanitary conditions present an ever more deadly threat to a population under constant attack, UN humanitarians warned on Tuesday.

Hurricane Beryl update: OCHA, WMO, IFRC

1

1

1

Edited News | OCHA , WMO , IFRC

Hurricane Beryl update: OCHA, WMO, IFRC ENG FRA

Hurricane Beryl smashes into Caribbean, turns sights on Mexico As Hurricane Beryl’s destructive path shifted to Mexico on Friday after roiling the Caribbean, UN agencies and partners said that the emergency response was underway, before warning that a very long and damaging hurricane season looks increasingly likely.

UNHCR IOM MCC: Report on risks faced by refugees and migrants on the central mediterranean route

1

1

2

Edited News | IOM , mcc , UNHCR

UNHCR IOM MCC: Report on risks faced by refugees and migrants on the central mediterranean route ENG FRA

Refugees and migrants continue to face extreme forms of violence, exploitation and death on sea and on land across Africa as they attempt to leave the continent, UN agencies said on Friday, in an appeal to border authorities to do more to protect them.

UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk Update to the 56th HRC on the human rights situation in the Bolivarian Republic of Venezuela

1

1

1

Edited News | OHCHR

UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk Update to the 56th HRC on the human rights situation in the Bolivarian Republic of Venezuela ENG FRA

UN Human Rights Chief Volker Türk at the 56th Human Rigths Council, made the following update on the situation of human rights in the Bolivarian Republic of Venezuela.

Gaza: new evacuation orders - UNRWA, WHO

1

1

1

Edited News | UNRWA , WHO

Gaza: new evacuation orders - UNRWA, WHO ENG FRA

New evacuation orders issued by the Israeli army for areas in southern Gaza are expected to impact 250,000 people, including eastern Khan Younis and Rafah, UN humanitarians said on Tuesday.