Gaza humanitarian update WHO - OCHA - UN Women 21 June 2024
/
2:54
/
MP4
/
336.9 MB

Edited News | WHO , OCHA , UN WOMEN

Mise à jour humanitaire à Gaza OMS - OCHA - ONU Femmes 21 juin 2024


‘Ce n'est pas le bon moment pour être malade à Gaza’, avertissent les équipes d'aide de l'ONU, alors que les livraisons restent entravées

L'annonce par l'armée israélienne de pauses tactiques dans les combats dans le sud de Gaza n'a pas entraîné d'amélioration significative des livraisons d'aide aux Gazaouis désespérés, dans un contexte de désordre public et d'aggravation de la situation sanitaire, ont déclaré vendredi les humanitaires de l'ONU.

S'exprimant depuis Jérusalem, le représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de l'ONU dans le territoire palestinien occupé, le Dr Richard Peeperkorn, a rapporté des cas de femmes enceintes à Gaza demandant des césariennes précoces pour s'assurer qu'elles puissent accoucher, car elles craignaient de ne pas pouvoir accéder à un hôpital plus tard en raison de la situation sécuritaire.

“Cette pause humanitaire ne s'est pas reflétée sur le terrain,” a déclaré son collègue, le Dr Thanos Gargavanis, chirurgien traumatologue et responsable des urgences de l'OMS, aux journalistes à Genève.

Il a déclaré que “tous les jours, nous espérions pouvoir profiter de cette pause humanitaire pour avancer et apporter de Kerem Shalom les fournitures qui nous attendaient.”

Depuis la fermeture du passage de Rafah par les autorités israéliennes le 7 mai, le passage de Kerem Shalom à l'extrémité sud de la bande de Gaza est le seul point d'entrée d'aide opérationnel dans le sud de l'enclave. Les autorités israéliennes ont déclaré dimanche dernier que des pauses dans les combats seraient observées le long de la route allant de Kerem Shalom à la ville de Khan Younis. Il s'agit d'un itinéraire crucial pour la distribution de l'aide depuis le point de passage frontalier vers le sud et le centre de Gaza, après que plus d'un million de personnes ont été forcées de quitter Rafah en réponse au début de l'opération terrestre israélienne.

“Beaucoup de choses sont dites publiquement, mais en réalité, sur le terrain ou à un niveau granulaire”, rien n'a vraiment changé, a déclaré le Dr Gargavanis.

Jens Laerke, porte-parole du bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA), a souligné que le manque d'ordre public et de sécurité est un “obstacle majeur” à la livraison de l'aide et “nécessite des efforts concertés et des mesures concrètes pour trouver une solution”.

Il a souligné que bien que la communauté humanitaire ait atteint un “accord” avec le COGAT, l'organisme israélien responsable du flux d'aide à Gaza, pour des fenêtres de livraison de secours, cela avait très peu d'impact sur le terrain.

“Il est de la responsabilité des autorités israéliennes en tant que puissance occupante de s'assurer que l'aide parvienne à ceux qui en ont le plus besoin et de créer un environnement propice pour que l'ONU et ses partenaires puissent effectivement les atteindre,” a-t-il insisté.

Le Dr Peeperkorn de l'OMS a dressé un tableau sombre de l'urgence médicale continue dans la bande de Gaza, aggravée par le manque d'accès à l'aide et de carburant pour les hôpitaux, les boulangeries, les usines de dessalement de l'eau et les opérations humanitaires, tandis que seulement 17 des 36 hôpitaux de la bande de Gaza étaient encore partiellement fonctionnels.

Il a déclaré qu'“au moins” 10 000 patients ont désespérément besoin d'une évacuation médicale vers des hôpitaux en dehors de Gaza – la moitié d'entre eux en raison de blessures liées à la guerre, tandis que l'autre moitié souffre de maladies chroniques et potentiellement mortelles telles que le cancer.

“Nous avons deux demandes claires”, a-t-il déclaré : la réouverture du passage de Rafah pour l'aide et pour garantir des évacuations médicales “sûres et organisées”; et comme alternative, l'utilisation de Kerem Shalom pour des transferts sûrs et durables de patients de Gaza vers les hôpitaux de Cisjordanie et de Jérusalem-Est, où environ 50 à 100 patients de Gaza étaient référés chaque jour avant la guerre.

Le Dr Peeperkorn a également décrit les effets sanitaires du déplacement massif de population combiné à la chaleur estivale, à la contamination de l'eau et à une augmentation des maladies. Il a déploré les “très mauvaises conditions d'eau et d'assainissement” affectant les déplacés et a déclaré que jusqu'à 25 fois plus de cas de diarrhée avaient été observés par rapport aux périodes normales.

“Tous les moments sont mauvais pour être malade à Gaza en ce moment,” a averti le Dr Gargavanis de l'OMS. Pour les humanitaires essayant d'apporter une aide à une population malade et affamée, “la combinaison de [la] fermeture du passage de Rafah, l'augmentation des opérations militaires, le déplacement de la population et la destruction complète de l'ordre public ont créé un environnement ingérable,” a-t-il conclu.

De retour de Gaza, Maryse Guimond, représentante spéciale au bureau de l'ONU Femmes en Palestine, a parlé des effets dramatiques de la guerre sur les femmes et les filles de l'enclave.

“Chaque femme que j'ai rencontrée a une histoire de perte,” a-t-elle dit. “Plus de 10 000 femmes ont perdu la vie. Plus de 6 000 familles ont perdu leurs mères. Un million de femmes et de filles ont perdu leur dignité, leurs maisons, leurs familles, leurs souvenirs.”

S'exprimant depuis Jérusalem, Mme Guimond a décrit comment les femmes étaient particulièrement touchées par la surpopulation et le manque d'accès à l'assainissement qu'elle a constatés, ayant visité une école de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) à Deir al Balah, dans le centre de Gaza, qui servait de refuge. Elle a déclaré qu'il n'y avait que 25 toilettes pour les 14 000 personnes qui ont trouvé refuge à l'intérieur de l'école et 59 000 personnes abritées à l'extérieur.

“Lorsque vous visitez – et je sais que malheureusement, les journalistes internationaux ne peuvent pas – mais vous pourriez voir des kilomètres et des kilomètres de tentes, il n'y a pas d'espace, les gens sont entassés,” a-t-elle dit.

“Cela a définitivement un impact. Et on le vit différemment en tant qu'homme ou en tant que femme.”

- fin -

 


HISTOIRE: Mise à jour humanitaire de Gaza OMS – OCHA – ONU Femmes

TRT: 2:54”

SOURCE: UNTV CH 

RESTRICTIONS: AUCUNE 

LANGUE: ANGLAIS / FRANÇAIS / NATS 

RATIO D'ASPECT: 16:9 

DATELINE: 21 JUIN 2024 GENÈVE, SUISSE 

 

1. Plan large extérieur : extérieur du Palais des Nations.  

2. Plan large latéral : orateur au podium de la conférence de presse vu de derrière ; orateur à l'écran ; journalistes dans la salle de presse.

3. EXTRAIT SONORE (Anglais) – Dr. Thanos Gargavanis, chirurgien traumatologue et responsable des urgences, Organisation mondiale de la santé (OMS): “Cette pause humanitaire ne s'est pas reflétée sur le terrain. Il n'y a pas eu un seul jour où nous aurions pu dire qu'aujourd'hui, nous allons profiter de cette pause humanitaire et avancer pour apporter de Kerem Shalom les fournitures qui nous attendent. Donc, beaucoup de choses sont dites publiquement, mais en réalité, sur le terrain ou au niveau granulaire, rien ne devient réel.”

4. Plan large latéral : Orateurs au podium vus de derrière ; journalistes dans la salle de presse.

5. EXTRAIT SONORE (Anglais) – Jens Laerke, porte-parole, Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA): “Le manque d'ordre public et de sécurité est également un obstacle majeur et nécessite des efforts concertés et des mesures concrètes pour trouver une solution. Et c'est la responsabilité des autorités israéliennes en tant que puissance occupante de s'assurer que l'aide parvienne à ceux qui en ont le plus besoin et de créer un environnement favorable pour que l'ONU et ses partenaires puissent effectivement les atteindre.”

6. Plan large : Orateur à l'écran ; journalistes dans la salle de presse.

7. EXTRAIT SONORE (Anglais) – Dr. Richard Peeperkorn, Représentant dans le territoire palestinien occupé, Organisation mondiale de la santé (OMS): “Nous avons deux demandes claires à ce sujet. La première est encore une fois, l'ouverture du point de passage de Rafah et l'aide pour assurer une évacuation médicale sûre et organisée – l'OMS est prête pour cela. L'autre, que je pense être une très bonne alternative, est que nous utilisions à nouveau Kerem Shalom, seulement que ce soit sûr pour le transfert soutenu de patients de Gaza vers les hôpitaux de référence en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.”

8. Plan large latéral : Orateurs au podium vus de derrière ; orateur à l'écran ; journalistes dans la salle de presse.

9. EXTRAIT SONORE (Anglais) – Dr. Thanos Gargavanis, chirurgien traumatologue et responsable des urgences, Organisation mondiale de la santé (OMS): “En ce moment, ce qui se passe à Gaza, c'est que les Nations Unies essaient d'opérer dans un environnement inapplicable. En ce moment, la combinaison de [la] fermeture du point de passage de Rafah, l'augmentation des opérations militaires, le déplacement de la population et la destruction complète de la loi et de l'ordre ont abouti à un environnement inapplicable.

10. Plan large : Orateur à l'écran ; journalistes dans la salle de presse.

11. EXTRAIT SONORE (Anglais) – Dr. Thanos Gargavanis, chirurgien traumatologue et responsable des urgences, Organisation mondiale de la santé (OMS): “On the summer temperatures and the rise of, the spike of the disease that we see, there's not a right moment to be sick in Gaza right now.”

12. Plan large latéral : Orateur à l'écran, journalistes dans la salle de presse.

13. EXTRAIT SONORE (Français) – Maryse Guimond, Représentante spéciale, Bureau de Palestine, ONU Femmes: “Je pensais à l’école que j’ai visitée de l’UNRWA qui est un centre d’hébergement en même temps où il y a 14,000 personnes à l’intérieur de l’école et 59,000 autour, et il y a quelque chose comme 25 toilettes. Donc on peut réaliser les impacts que ça a.”

14. Plan large latéral : Orateurs au podium vus de derrière ; orateur à l'écran ; journalistes dans la salle de presse.

15. EXTRAIT SONORE (Français) – Maryse Guimond, Représentante spéciale, Bureau de Palestine, ONU Femmes: “Quand on visite, et je sais malheureusement que les journalistes internationaux ne peuvent pas, mais sinon on voyait des kilomètres et des kilomètres de tentes, il n’y a pas d’espace, les gens sont entassés. Et ceci définitivement a un impact. Et se vit différemment si on est un homme ou si on est une femme.”

16. Plan large latéral : Orateur à l'écran, journalistes dans la salle de presse.


Documents 1
Download Storyline
Download

Audio Files 1
Download Gaza humanitarian update WHO - OCHA - UN Women 21 June 2024
Download

Similar Stories

Gaza: Polio alert and anarchy – WHO, OHCHR, UNICEF

1

1

1

Edited News | WHO , OHCHR , UNICEF

Gaza: Polio alert and anarchy – WHO, OHCHR, UNICEF ENG FRA

Poliovirus detected in Gaza sewage puts thousands at risk amid increasing ‘anarchy’ In Gaza, tests conducted by the Global Polio Laboratory Network have confirmed the presence of poliovirus in six sewage samples collected on 23 June from Khan Younis and Deir al Balah.

Gaza: Renewed deadly Israeli airstrikes - OHCHR

1

1

1

Edited News | OHCHR

Gaza: Renewed deadly Israeli airstrikes - OHCHR ENG FRA

Renewed wave of deadly Israeli strikes on Gaza must stop – UN Human Rights Office

Report on DPRK forced labour - OHCHR

1

1

1

Edited News | OHCHR

Report on DPRK forced labour - OHCHR ENG FRA

Institutionalised forced labour by the Democratic People's Republic of Korea constitutes grave violations of human rights – UN report

Sudan health update - WHO

1

1

1

Edited News | WHO

Sudan health update - WHO ENG FRA

Time is running out for starving civilians in Sudan, UN humanitarians warned on Tuesday, while talks involving the country’s warring parties continue in Geneva this week.

Health situation in DRC - WHO

1

1

1

Edited News | WHO

Health situation in DRC - WHO ENG FRA

DRC faces a severe humanitarian crisis with 25M in need and rising conflict-related issues.

Gaza health clinic reopens – UNRWA

1

1

1

Edited News | UNRWA

Gaza health clinic reopens – UNRWA ENG FRA

A gimmer of good news emerged from Gaza on Tuesday as patients returned to at a newly reopened UN health centre in Khan Younis, six months after it was severely damaged and forced to close by heavy fighting, the UN agency for Palestine refugees (UNRWA) said.

UN Human Rights Spokesperson Jeremy Laurence and Danielle Bell, head of Human Rights Monitoring Mission in Ukraine, on strike against hospital in Kyiv.

1

1

1

Edited News | OHCHR , UNOG

UN Human Rights Spokesperson Jeremy Laurence and Danielle Bell, head of Human Rights Monitoring Mission in Ukraine, on strike against hospital in Kyiv. ENG FRA

UN condemns attacks on Kyiv hospitals, calls for immediate action to protect civilians.

Gaza health update: WHO

1

1

2

Edited News | WHO

Gaza health update: WHO ENG FRA

In Gaza, soaring temperatures, hunger and unsanitary conditions present an ever more deadly threat to a population under constant attack, UN humanitarians warned on Tuesday.

Hurricane Beryl update: OCHA, WMO, IFRC

1

1

1

Edited News | OCHA , WMO , IFRC

Hurricane Beryl update: OCHA, WMO, IFRC ENG FRA

Hurricane Beryl smashes into Caribbean, turns sights on Mexico As Hurricane Beryl’s destructive path shifted to Mexico on Friday after roiling the Caribbean, UN agencies and partners said that the emergency response was underway, before warning that a very long and damaging hurricane season looks increasingly likely.

UNHCR IOM MCC: Report on risks faced by refugees and migrants on the central mediterranean route

1

1

2

Edited News | IOM , mcc , UNHCR

UNHCR IOM MCC: Report on risks faced by refugees and migrants on the central mediterranean route ENG FRA

Refugees and migrants continue to face extreme forms of violence, exploitation and death on sea and on land across Africa as they attempt to leave the continent, UN agencies said on Friday, in an appeal to border authorities to do more to protect them.

UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk Update to the 56th HRC on the human rights situation in the Bolivarian Republic of Venezuela

1

1

1

Edited News | OHCHR

UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk Update to the 56th HRC on the human rights situation in the Bolivarian Republic of Venezuela ENG FRA

UN Human Rights Chief Volker Türk at the 56th Human Rigths Council, made the following update on the situation of human rights in the Bolivarian Republic of Venezuela.

Gaza: new evacuation orders - UNRWA, WHO

1

1

1

Edited News | UNRWA , WHO

Gaza: new evacuation orders - UNRWA, WHO ENG FRA

New evacuation orders issued by the Israeli army for areas in southern Gaza are expected to impact 250,000 people, including eastern Khan Younis and Rafah, UN humanitarians said on Tuesday.