Gaza death toll, OHCHR - WHO 14 May 2024
/
2:18
/
MP4
/
266.4 MB

Edited News | WHO , OHCHR

Bilan des morts à Gaza, HCDH - OMS 14 mai 2024


Gaza : la majorité des victimes palestiniennes sont toujours des femmes et des enfants – humanitaires de l'ONU

À Gaza, alors que les autorités sanitaires de l'enclave identifient de plus en plus de victimes palestiniennes de l'offensive militaire israélienne, les humanitaires de l'ONU ont réitéré mardi qu'une proportion élevée de femmes et d'enfants figuraient parmi les 35 000 morts.

Depuis le début de la guerre dans l'enclave déclenchée par les attaques meurtrières du Hamas le 7 octobre en Israël, les Nations Unies se sont constamment appuyées sur les chiffres des victimes du ministère de la Santé de Gaza, notant qu'une vérification indépendante n'est pas possible. La semaine dernière, les autorités sanitaires ont mis à jour la répartition des chiffres en fonction du nombre de corps identifiés, mais l'ONU a maintenu que ni le nombre total de morts ni la proportion de femmes et d'enfants tués n'avaient diminué.

Liz Throssell, porte-parole du Bureau des droits de l'homme de l'ONU (OHCHR), a déclaré à la presse à Genève : “Nous parlons essentiellement de 35 000 personnes qui sont mortes. Et vraiment, chaque vie compte, n'est-ce pas ? Nous savons que beaucoup d'entre elles sont des femmes et des enfants, et il y a des milliers de disparus sous les décombres.”

S'exprimant au nom du bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU, OCHA, Jens Laerke a précisé que “ce qui a été fourni en plus par le ministère de la Santé est des informations plus détaillées sur une sous-section du décompte global” des 35 000 morts.

Christian Lindmeier, porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de l'ONU, a expliqué que le ministère de la Santé de Gaza “identifie chaque corps… donne des noms aux personnes pour apporter une clôture à leur famille, à leurs amis - c'est à ce moment-là que ces chiffres sont mis à jour et que les données sont actualisées”.

Environ 25 000 ont été identifiés, a-t-il dit, qualifiant le nombre croissant de corps identifiés de “progrès” et de “processus typique et très normal dans tout conflit”.

Parmi les 10 000 morts restants, certains ne sont pas accessibles, y compris ceux “dans des fosses communes”. Ces individus doivent être ramenés à un centre de santé ou à une morgue pour identification, a déclaré M. Lindmeier, insistant sur le fait que “chacun de ces chiffres est une personne avec un nom, une histoire et une famille”.

Le porte-parole de l'OMS a également mis en garde contre le fait de se laisser “détourner” par les mises à jour et les répartitions du nombre de morts.

Deux récents rapports de situation de l'OCHA ont été largement “examinés” pour des changements dans la proportion de femmes et d'enfants tués, a-t-il dit. Cependant, si l'on applique la répartition par sexe et par âge des 25 000 corps maintenant identifiés aux 10 000 victimes restantes non identifiées, les femmes et les enfants représentent toujours environ 60 pour cent.

Le porte-parole de l'agence de santé de l'ONU a également souligné que sous les maisons effondrées, il y a une “forte probabilité de trouver plutôt des femmes et des enfants parce que ce sont eux qui restent typiquement à la maison tandis que les hommes sont dehors à chercher de la nourriture, à chercher des affaires, à chercher des fournitures pour leur famille”.

M. Lindmeier a en outre insisté sur les défis de l'identification dans un “conflit difficile” où les gens ont été “déplacés cinq, six, sept fois”, et où, dans certaines zones, “pas un seul travailleur de la santé, aucune ambulance” ne peut s'aventurer pour récupérer les corps.

“Une fois que tout le monde est récupéré, vous pouvez avoir une chance de donner un nom à chaque personne,” a-t-il dit. “Nous avons besoin d'un cessez-le-feu maintenant pour pouvoir récupérer ces morts.”

-          FIN -


STORY: Bilan des morts à Gaza : HCDH - OMS

TRT: 2:18”

SOURCE: UNTV CH 

RESTRICTIONS: AUCUNE 

LANGUE: ANGLAIS / SONORES 

FORMAT D'IMAGE: 16:9 

LIEU: 14 MAI 2024 GENÈVE, SUISSE 

 

1. Plan moyen extérieur : allée du drapeau des Nations Unies  

2. Plan large : orateurs au pupitre de la conférence de presse 

3. SONORE (Anglais) – Liz Throssell, porte-parole du Bureau des droits de l'homme de l'ONU (HCDH): “Nous parlons essentiellement de 35 000 personnes décédées. Et vraiment, chaque vie compte, n'est-ce pas? Et nous savons que beaucoup d'entre elles sont des femmes et des enfants, et des milliers sont portés disparus sous les décombres.”

4. Plan large latéral : Orateurs au pupitre de dos ; journalistes dans la salle de presse

5. SONORE (Anglais) – Christian Lindmeier, porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS): “Alors que le ministère de la Santé avance et identifie chaque corps, chaque mort, donne des noms aux personnes pour apporter une clôture à leur famille, à leurs amis - c'est à ce moment-là que ces chiffres sont mis à jour et que les données sont mises à jour. Maintenant, 25 000 ont été identifiés, 10 000 sont toujours portés disparus. Et si vous ajoutez et si vous regardez le calcul des chiffres, vous constaterez que vous avez encore environ 60 % des victimes qui sont des femmes et des enfants.”

6. Plan large latéral : Orateurs au pupitre de dos ; journalistes dans la salle de presse

7. SONORE (Anglais) – Christian Lindmeier, porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS):  Le fait que nous ayons maintenant 25 000 personnes identifiées est un pas en avant.”

8. Plan large : Journalistes dans la salle de presse  

9. SONORE (Anglais) – Christian Lindmeier, porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS): “C'est un processus typique et très normal dans tout conflit, surtout dans un conflit aussi difficile où les gens ont été en mouvement tout le temps. Ils ont été déplacés cinq, six, sept fois.”

10. Plan moyen latéral : Orateur à l'écran dans la salle de presse ; journalistes dans la salle de presse

11. SONORE (Anglais) Christian Lindmeier, porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS): “Sous les maisons effondrées, par exemple, il y a de fortes chances que vous trouviez plutôt des femmes et des enfants car ce sont généralement eux qui restent à la maison pendant que les hommes sont à la recherche de nourriture, de travail, de fournitures pour leur famille.”

12. Plan moyen : Journalistes dans la salle de presse  

13. SONORE (Anglais) - Christian Lindmeier, porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé (OMS): “Il y a des zones interdites. Il y a des zones où aucun travailleur de la santé ne peut aller, aucune ambulance ne peut aller. Les gens ne peuvent pas aller récupérer leurs morts ou leurs membres de la famille. Gardons cela à l'esprit. Il y a encore des gens disparus là-bas. Il y a encore des gens sous les décombres. Une fois que tout le monde est retrouvé, vous aurez peut-être la chance de donner un nom à chaque personne, d'avoir des chiffres précis. Mais une chose est claire ici. C'est un nom pour chaque personne. Et nous avons besoin d'un cessez-le-feu maintenant pour pouvoir récupérer ces morts.”

16. Plan moyen : journalistes dans la salle de presse

17. Plan moyen : Journalistes, caméraman et personnes dans la galerie de la salle de presse   

18. Plan moyen : journalistes dans la salle de presse.

 


Documents 1
Download Storyline
Download

Audio Files 1
Download Gaza death toll, OHCHR - WHO 14 May 2024 (Edited Story)
Download

Similar Stories

UN Human Rights report on DPRK forced labour

1

1

1

Edited News | OHCHR

UN Human Rights report on DPRK forced labour ENG FRA

Institutionalised forced labour by the Democratic People's Republic of Korea constitutes grave violations of human rights – UN report

Sudan health update - WHO

1

1

1

Edited News | WHO

Sudan health update - WHO ENG FRA

Time is running out for starving civilians in Sudan, UN humanitarians warned on Tuesday, while talks involving the country’s warring parties continue in Geneva this week.

Health situation in DRC - WHO

1

1

1

Edited News | WHO

Health situation in DRC - WHO ENG FRA

DRC faces a severe humanitarian crisis with 25M in need and rising conflict-related issues.

Gaza health clinic reopens – UNRWA

1

1

1

Edited News | UNRWA

Gaza health clinic reopens – UNRWA ENG FRA

A gimmer of good news emerged from Gaza on Tuesday as patients returned to at a newly reopened UN health centre in Khan Younis, six months after it was severely damaged and forced to close by heavy fighting, the UN agency for Palestine refugees (UNRWA) said.

UN Human Rights Spokesperson Jeremy Laurence and Danielle Bell, head of Human Rights Monitoring Mission in Ukraine, on strike against hospital in Kyiv.

1

1

1

Edited News | OHCHR , UNOG

UN Human Rights Spokesperson Jeremy Laurence and Danielle Bell, head of Human Rights Monitoring Mission in Ukraine, on strike against hospital in Kyiv. ENG FRA

UN condemns attacks on Kyiv hospitals, calls for immediate action to protect civilians.

Gaza health update: WHO

1

1

2

Edited News | WHO

Gaza health update: WHO ENG FRA

In Gaza, soaring temperatures, hunger and unsanitary conditions present an ever more deadly threat to a population under constant attack, UN humanitarians warned on Tuesday.

Hurricane Beryl update: OCHA, WMO, IFRC

1

1

1

Edited News | OCHA , WMO , IFRC

Hurricane Beryl update: OCHA, WMO, IFRC ENG FRA

Hurricane Beryl smashes into Caribbean, turns sights on Mexico As Hurricane Beryl’s destructive path shifted to Mexico on Friday after roiling the Caribbean, UN agencies and partners said that the emergency response was underway, before warning that a very long and damaging hurricane season looks increasingly likely.

UNHCR IOM MCC: Report on risks faced by refugees and migrants on the central mediterranean route

1

1

2

Edited News | IOM , mcc , UNHCR

UNHCR IOM MCC: Report on risks faced by refugees and migrants on the central mediterranean route ENG FRA

Refugees and migrants continue to face extreme forms of violence, exploitation and death on sea and on land across Africa as they attempt to leave the continent, UN agencies said on Friday, in an appeal to border authorities to do more to protect them.

UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk Update to the 56th HRC on the human rights situation in the Bolivarian Republic of Venezuela

1

1

1

Edited News | OHCHR

UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk Update to the 56th HRC on the human rights situation in the Bolivarian Republic of Venezuela ENG FRA

UN Human Rights Chief Volker Türk at the 56th Human Rigths Council, made the following update on the situation of human rights in the Bolivarian Republic of Venezuela.

Gaza: new evacuation orders - UNRWA, WHO

1

1

1

Edited News | UNRWA , WHO

Gaza: new evacuation orders - UNRWA, WHO ENG FRA

New evacuation orders issued by the Israeli army for areas in southern Gaza are expected to impact 250,000 people, including eastern Khan Younis and Rafah, UN humanitarians said on Tuesday.

Gaza humanitarian update: UNRWA - WHO

1

1

1

Edited News | UNRWA , WHO

Gaza humanitarian update: UNRWA - WHO ENG FRA

Gaza: People are desperate, they need everything, says UN aid agency Panic and desperation now grip ordinary Gazans struggling to survive, UN humanitarians said on Friday, amid fuel shortages of fuel and dwindling supplies that have prevented aid teams from doing their job.

UN Emergency Relief Chief interview

1

1

1

Edited News | OCHA

UN Emergency Relief Chief interview ENG FRA

UN aid teams and partner organizations remain deeply committed to delivering lifesaving supplies into Gaza, despite the increasing dangers of working there, the Organization’s top aid official said on Wednesday.