UN Geneva Press Briefing - 05 April 2024
/
57:17
/
MP4
/
3.4 GB

Press Conferences | FAO , OHCHR , WFP , WHO

Conférence de presse de l'ONU à Genève - 5 avril 2024


CONFÉRENCE DE PRESSE DE L'ONU À GENÈVE

5 avril 2024

Première aide en mois atteint le Darfour

Leni Kinzli, pour le Programme Alimentaire Mondial (PAM), parlant depuis Nairobi, a informé que le PAM avait atteint le Darfour pour la première fois depuis des mois. À moins que les habitants du Soudan ne reçoivent un flux constant d'aide par tous les corridors possibles, a-t-elle dit, la catastrophe de la faim dans le pays ne ferait qu'empirer. Deux convois avaient traversé du Tchad vers l'ouest du Darfour à la fin du mois de mars, les premiers convois transfrontaliers depuis que les autorités de Port-Soudan avaient révoqué les permissions de livraison d'aide transfrontalière; ils avaient transporté de l'aide pour 250 000 personnes. La suspension temporaire du corridor humanitaire depuis le Tchad ainsi que les combats en cours, les processus de dédouanement longs pour les cargaisons humanitaires, les obstacles bureaucratiques et les menaces à la sécurité avaient rendu impossible pour les humanitaires d'opérer à l'échelle nécessaire pour répondre aux besoins alimentaires au Soudan. Mme Kinzli a parlé d'un garçon qu'elle avait récemment rencontré à Port-Soudan, qui avait 13 ans mais ne paraissait pas plus de huit ans parce qu'il était tellement sous-alimenté. C'était le cas pour beaucoup trop d'enfants au Soudan.

L'aide devait atteindre de manière constante les communautés vulnérables, surtout que la saison de soudure allait commencer. Il y avait une crainte que la faim et la malnutrition se fassent sentir à travers le pays, en particulier dans la région du Darfour. L'aide devait être augmentée dès que possible, mais le PAM n'avait pas de clarté sur le moment où un prochain convoi pourrait traverser du Tchad vers le Darfour. Mme Kinzli a rappelé qu'en 2023, le PAM avait aidé un million de personnes dans l'ouest du Darfour. Les combats féroces, le manque de sécurité et les processus de dédouanement longs par les parties belligérantes étaient tous des obstacles; les garanties de sécurité et les mesures de déconfliction étaient plus nécessaires que jamais, a souligné Mme Kinzli. La récolte de céréales au Darfour cette année était également significativement plus faible que les années précédentes, contribuant à des risques accrus de faim. La guerre au Soudan pourrait déclencher la pire crise de faim au monde, a souligné Mme Kinzli. Un accès sans entrave, des processus de dédouanement plus rapides et un financement accru étaient tous nécessaires pour empêcher cela de se produire.

Répondant aux questions des médias, Mme Kinzli a expliqué que l'ouest du Darfour était principalement contrôlé par les Forces de soutien rapide paramilitaires. Il n'était toujours pas clair si le PAM serait autorisé à continuer d'utiliser le passage d'Adré vers l'ouest du Darfour, qui était une route préférée. Il y avait des préoccupations que la saison de soudure cette année pourrait commencer beaucoup plus tôt, et dès la semaine suivante, et durer plus longtemps que d'habitude. Les deux parties au conflit interféraient avec l'accès à la région du Darfour, a expliqué Mme Kinzli. Obtenir des autorisations pour déplacer l'aide d'une zone contrôlée par un côté à une autre rendait le processus encore plus difficile.

Répondant aux questions, Margaret Harris, pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a ajouté que la situation sanitaire au Soudan était désastreuse, avec de nombreuses personnes empêchées d'accéder aux soins de santé. C'était une catastrophe sanitaire en cours. Environ 24,8 millions de personnes - chaque seconde personne - avaient besoin d'une aide humanitaire en 2024, a précisé Mme Harris. Le nombre de personnes déplacées par le conflit continuait d'augmenter, avec plus de six millions de déplacés à l'intérieur du pays, et plus de huit millions dans les pays voisins.

Conflit à Gaza

Jeremy Laurence, pour le Bureau du Haut-Commissaire aux droits de l'homme (HCDH), a déclaré qu'à ce jour, over 33 000 Palestiniens, principalement des femmes et des enfants, étaient morts, 75 000 ou plus étaient blessés, et au moins 7 000 étaient présumés morts sous les décombres. Plus de 1 200 étaient morts en Israël et des centaines blessés. Plus de 100 otages restaient en captivité. De vastes étendues de Gaza avaient été bombardées jusqu'à l'oubli, et la bande de Gaza avait changé à jamais.

M. Laurence a souligné que les violations du droit international commises depuis le 7 octobre en Israël et à Gaza et la destruction et la souffrance des civils à Gaza au cours des six derniers mois étaient sans précédent. Le monde avait collectivement déclaré que ce carnage et cette destruction gratuite devaient cesser immédiatement. Les otages devaient être libérés sans condition. L'aide humanitaire et les autres biens nécessaires à la survie de la population civile devaient être autorisés à affluer à Gaza et être distribués en toute sécurité dans chaque partie de la bande. Le Haut-Commissaire a de nouveau souligné qu'il devait y avoir une responsabilité pour les violations graves des droits de l'homme internationaux et du droit humanitaire qui avaient été perpétrées.

Cette semaine, M. Laurence a déclaré que le monde avait été choqué par le meurtre par Israël de sept personnes travaillant pour World Central Kitchen. Jusqu'à présent, près de 200 travailleurs humanitaires avaient été tués à Gaza, dont près de 180 membres du personnel de l'ONU. Le droit international exigeait que toutes les parties respectent et protègent le personnel de secours humanitaire et assurent leur sécurité, leur sûreté et leur liberté de mouvement. Israël, en tant que puissance occupante, avait l'obligation supplémentaire de veiller, dans toute la mesure du possible, à ce que les besoins fondamentaux de la population de Gaza soient satisfaits. Attaquer des personnes ou des objets impliqués dans l'assistance humanitaire pourrait constituer un crime de guerre. Le Haut-Commissaire avait déclaré à plusieurs reprises que l'impunité devait cesser; des enquêtes indépendantes, approfondies et efficaces sur toutes les violations présumées des droits de l'homme internationaux et du droit humanitaire commises le 7 octobre et par la suite devaient être menées rapidement.

La déclaration complète du HCDH peut être trouvée ici.

Alessandra Vellucci, pour le Service d'information des Nations Unies (UNIS), a informé qu'aujourd'hui à 15h30 heure de Genève, le Secrétaire général s'adresserait aux médias à New York à l'occasion des six mois de l'attaque du Hamas contre Israël et de la guerre subséquente d'Israël à Gaza. 

Répondant aux questions des médias, M. Laurence a déclaré que le Bureau continuerait de dialoguer avec les autorités israéliennes et de demander l'accès à Israël et aux TPO. En attendant, leur travail sur les droits de l'homme se poursuivait, car le HCDH avait un certain nombre de membres du personnel dans la région, même s'ils n'étaient pas nécessairement à Gaza pour le moment. Il a réitéré l'appel pour que l'aide humanitaire soit autorisée à entrer à Gaza car la situation y était désespérée. L'ouverture de nouveaux points de passage frontaliers d'Israël vers Gaza pour la livraison de l'aide était bienvenue, mais beaucoup plus devait être fait.

Nouvelle loi sur les ONG au Kirghizistan

Jeremy Laurence, pour le Bureau du Haut-Commissaire aux droits de l'homme (HCDH), a déclaré que le HCDH avait de sérieuses préoccupations quant au fait qu'une nouvelle loi qui devait entrer en vigueur au Kirghizistan dans une semaine poserait une menace sérieuse au travail de nombreuses organisations de la société civile dans le pays, et, plus largement, violerait les droits fondamentaux à la liberté d'expression, d'association, de réunion pacifique et le droit de participer aux affaires publiques. La loi accorderait aux autorités une surveillance étendue des organisations non commerciales et stipulait que les ONG s'engageant dans ce qui était largement qualifié d'« activités politiques » et recevant des financements étrangers devaient s'enregistrer en tant que « représentants étrangers ». Le non-respect de cette obligation pourrait entraîner la suspension de leurs activités pour une durée allant jusqu'à six mois, et éventuellement la liquidation forcée.

La plupart des ONG opérant activement au Kirghizistan reçoivent des subventions, y compris des organisations internationales et des donateurs étrangers. Le HCDH était préoccupé par le fait que de nombreuses ONG concernées pourraient se sentir obligées de fermer pour éviter d'être stigmatisées en tant que « représentants étrangers », exposées à des contrôles arbitraires par les autorités, et de devoir payer pour des audits annuels. Le HCDH appelait donc les autorités à abroger la nouvelle loi et à veiller à ce que toute future législation respecte pleinement le droit international des droits de l'homme et les normes internationales.

Le communiqué de presse complet est disponible ici.

Journée mondiale de la santé

Paulina Nykänen-Rettaroli, Responsable technique principale et Chef d'unité des droits de l'homme à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a déclaré que cette année, à l'occasion de la Journée mondiale de la santé, l'OMS mettait l'accent sur le droit à la santé. Chaque être humain sur la planète avait droit à la santé, et chaque pays avait l'obligation de contribuer à sa réalisation. Au moins 4,5 milliards de personnes - plus de la moitié de la population mondiale - n'avaient pas été entièrement couvertes par des services de santé essentiels en 2021. La situation s'était aggravée au cours des deux dernières décennies, mais des progrès étaient possibles s'il y avait une volonté politique. Depuis 2000, plus de 40 pays avaient fait des progrès en matière de couverture santé universelle. L'OMS appelait à des investissements supplémentaires pour inclure la couverture santé dans les pays à revenu faible et intermédiaire. L'OMS appelait à ce que les services de santé soient disponibles pour tous, partout, sans discrimination.

Mme Nykänen-Rettaroli a déclaré que réaliser le droit à la santé signifiait également améliorer les conditions pour que les gens vivent des


SUJETS
OHCHR Jeremy Laurence (RP)

 Territoire palestinien occupé : Protection des travailleurs humanitaires.
 Kirghizistan : Loi sur les ONG

WFP Leni Kinzli, Chargée de communication du PAM au Soudan (depuis Nairobi)

 Première aide alimentaire en mois atteint le Darfour, pourtant l'accès humanitaire limité aggrave la catastrophe de la faim au Soudan

FAO Maximo Torero, Économiste en chef de la FAO (depuis Rome)

 Mise à jour mensuelle sur les prix mondiaux des produits alimentaires (Indice des prix alimentaires de la FAO)

OMS Margaret Harris (RP) avec Pauliina Nykänen-Rettaroli, Responsable technique principal et Chef d'unité des droits de l'homme (RP)
 Thème de la Journée mondiale de la santé (7 avril) cette année : "Ma santé, mon droit"


Documents 1
Download Storyline
Download

Audio Files 1
Download UN Geneva Press Briefing - 05 April 2024 (Continuity)
Download

Similar Stories

Independent rights probe highlights Israeli army’s ‘dislocation and destruction’ tactics in Gaza

2

1

2

Press Conferences , Edited News | HRC

Independent rights probe highlights Israeli army’s ‘dislocation and destruction’ tactics in Gaza ENG FRA

High-level independent human rights investigators reiterated serious concerns on Wednesday about the legality of the Israeli army's conduct in Gaza and pushed back at claims that their inquiry has done too little to highlight the ongoing ordeal of hostages captured by Palestinian militants.

OHCHR - Press Conference: Chief of OPT Office - 19 June 2024

1

1

1

Press Conferences | OHCHR

OHCHR - Press Conference: Chief of OPT Office - 19 June 2024 ENG FRA

Launch of report titled, "Thematic Report: Indiscriminate and disproportionate attacks during the conflict in Gaza (October – December 2023)"

UN Geneva Press Briefing - 18 June 2024

1

1

1

Press Conferences | UNDP , UNCTAD , HRC , UNHCR , WHO

UN Geneva Press Briefing - 18 June 2024 ENG FRA

Alessandra Vellucci, Director of the United Nations Information Service in Geneva, chaired a hybrid briefing, which was attended by the spokespersons and representatives of the United Nations Refugee Agency, United Nations Trade and Development, the United Nations Development Programme, the Human Rights Council, the World Health Organization, and Ipsos.

Press Briefing: UN Resident Coordinator in Ukraine - 14 June 2024

1

1

1

Press Conferences | UNITED NATIONS

Press Briefing: UN Resident Coordinator in Ukraine - 14 June 2024 ENG FRA

The UN Resident Coordinator Office in Ukraine, Denise Brown, briefs the press at the United Nations Office at Geneva.

UN Geneva Press Briefing - 14 June 2024

1

1

1

Press Conferences | OHCHR , UNEP

UN Geneva Press Briefing - 14 June 2024 ENG FRA

UN calls to halt rights abuses in Ethiopia and tackle global female genital mutilation.

UNHCR: Press conference - Annual Report on Forced Displacement - 10 June 2024

2

2

2

Press Conferences

UNHCR: Press conference - Annual Report on Forced Displacement - 10 June 2024 ENG FRA

UNHCR's Annual Report Global Trends in Forced Displacement 2024

UNCTAD 60 opening and António Guterres stakeout 12 June 2024

1

1

1

Edited News , Press Conferences | UNOG , UNITED NATIONS , UNCTAD

UNCTAD 60 opening and António Guterres stakeout 12 June 2024 ENG FRA

Guterres highlights ‘unique level of destruction’ in Gaza and deep commitment to UNRWA's humanitarian aid ahead of G7 meet UN Secretary-General António Guterres reiterated his solidarity with the people of Gaza and the global body’s deep commitment to the UN agency for Palestinian refugees, UNRWA, on Wednesday, while also issuing a stark message to the world’s richest nations ahead of the G7 Summit in Italy to do more to help emerging economies crippled by debt repayments.

UN SG António Guterres press stakeout UNCTAD 60 - 12 June 2024

1

5

1

1

Press Conferences | UNCTAD , UNOG

UN SG António Guterres press stakeout UNCTAD 60 - 12 June 2024 ENG FRA

UN Secretary-General António Guterres press stakeout in Geneva

UN Geneva Press Briefing - 11 June 2024

1

1

1

Press Conferences | ITU , WMO , OHCHR , UNFPA , WHO

UN Geneva Press Briefing - 11 June 2024 ENG FRA

UN Secretary-General visits ITU; WMO sets GHG watch; shock at Gaza raid impact.

UNHCR Grandi Reax on Gaza, US, European elections - 10 June 2024

2

1

2

Press Conferences | UNHCR

UNHCR Grandi Reax on Gaza, US, European elections - 10 June 2024 ENG FRA

This is an excerpt from a press conference by UN High Commissioner Filippo Grandi on UNHCR's Annual Report "Global Trends in Forced Displacement 2024". The remainder of this press conference is under embargo until 13 June 2024 05:01 CEST.

HRC President Omar Zniber Press conference - 10 June 2024

1

1

1

Press Conferences | HRC

HRC President Omar Zniber Press conference - 10 June 2024 ENG FRA

Human Rights Council President, Ambassador Omar Zniber, briefs the press ahead of the opening of the 56th session of the HRC on Tuesday 18 June 2024

UN Geneva Press Briefing - 07 June 2024

1

1

1

Press Conferences | WHO , FAO , IOM , UNHCR , UNCTAD

UN Geneva Press Briefing - 07 June 2024 ENG FRA

Alessandra Vellucci, Director of the United Nations Information Service in Geneva, chaired a hybrid briefing, which was attended by the spokespersons and representatives of the International Organization for Migration, the World Health Organization, United Nations Trade and Development, the Food and Agriculture Organization, and the United Nations Refugee Agency.