Migrants protection - UNHCR 04 June 2024
/
1:55
/
MP4
/
222.5 MB

Edited News | UNHCR

Protection des migrants - HCR 04 juin 2024


Peu de protection pour les voyageurs vulnérables sur les principales routes migratoires, avertit le HCR 

Les conflits au Soudan et dans toute la région du Sahel ont compromis la protection des migrants qui continuent de faire face à des « horreurs inimaginables » sur les principales routes migratoires vers l'Europe, ont déclaré mardi les humanitaires de l'ONU. 

Un nouveau rapport de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a confirmé que chaque année, des centaines de milliers de personnes risquent leur vie pour migrer depuis les pays d'Afrique subsaharienne sans accès à une assistance immédiate, à un abri ou à des informations sur les dangers auxquels elles peuvent être confrontées, bien que l'emplacement des principaux centres de mouvement soit bien connu. 

Vincent Cochetel, Envoyé spécial du HCR pour la situation en Méditerranée centrale, a déclaré que l'absence de services critiques mettait les réfugiés et les migrants « à grand risque de préjudice et de mort » et déclenchait également des mouvements secondaires dangereux.

« Notre capacité à collaborer directement avec les autorités locales fait défaut. Pourtant, ces autorités locales sont présentes, elles sont situées sur ces routes empruntées par les migrants et les réfugiés, elles sont situées dans des endroits où les acteurs humanitaires ne peuvent pas être présents, soit pour des raisons de sécurité, soit parce que les autorités ne veulent pas que les acteurs humanitaires soient présents. Mais les autorités locales sont là et elles seraient en mesure de fournir ces services de protection immédiate. »

 Pour remédier à la situation et sauver des vies, le responsable du HCR a appelé les donateurs et les parties prenantes à soutenir le travail humanitaire de l'agence et celui des partenaires locaux dans les lieux ciblés. « Cela inclut un meilleur accès à des voies légales vers la sécurité et l'amélioration des services de protection pour les victimes, ainsi que pour ceux qui risquent de devenir victimes le long des routes », a déclaré M. Cochetel. 

En plus des migrants africains, ceux en mouvement viennent d'Asie et du Moyen-Orient. Beaucoup sous-estiment les risques et les dangers et beaucoup meurent en traversant le désert ou près des frontières, a déclaré le HCR, notant que la plupart souffrent également de graves violations des droits humains, y compris des violences sexuelles, des enlèvements, des tortures et des abus physiques. 

« Beaucoup ne vont pas dans les capitales où les acteurs humanitaires sont basés et bien représentés », a déclaré M. Cochetel aux journalistes à Genève. « Ils s'embarquent sur des routes secondaires, atteignant de plus petites villes dans des zones difficiles d'accès », y compris dans le désert du Sahara. « C'est là que les services devraient être situés. »

Avec le bon niveau de financement, les services soutenus pourraient fournir une assistance humanitaire immédiate, un abri, des mécanismes de référence, des informations sur les dangers liés à l'embarquement sur des voyages dangereux et l'accès à la justice. 

Prenant l'exemple d'Agadez au centre du Niger - un important centre de migration vers la Libye et où la situation sécuritaire reste extrêmement dangereuse pour les migrants - M. Cochetel a souligné que « les autorités locales sont présentes, des personnes qui y sont nées. Travaillons avec ces autorités. Ces autorités voient le problème et elles aimeraient faire quelque chose. La recherche et le sauvetage dans le désert, c'est quelque chose que nous aimerions développer avec ces autorités locales. Techniquement, c'est possible. » 

Les mesures promues par le HCR pour protéger les migrants contre la traite comprennent :

·       Renforcer l'identification précoce des réfugiés et des migrants à risque ou victimes de la traite à la fois sur les routes terrestres et lors du débarquement.

·       Faciliter l'accès à des solutions pour les VoT, y compris des voies régulières, telles que la réunification familiale et l'évacuation humanitaire,

·       améliorer la régularisation des migrants et le soutien à long terme dans les pays d'accueil. Offrir un retour volontaire dans les pays d'origine « ne devrait pas être la seule solution envisagée, car cela pourrait entraîner des risques de re-traite à leur retour », a insisté le rapport du HCR.

·       Faciliter l'accès à un soutien juridique, y compris pour l'accès à la justice et aux recours. Améliorer l'accès au soutien pour les hommes victimes de la traite, car les hommes ne sont souvent pas éligibles au soutien limité disponible.

·       Selon le HCR, 108,4 millions de personnes dans le monde sont déplacées de force. La plupart des réfugiés - 76 % - sont accueillis par des pays à revenu faible et intermédiaire.

·       En outre, l'agence des Nations Unies pour les migrations, l'OIM, rapporte plus de 280 millions de migrants internationaux dans le monde, représentant 3,6 % de la population mondiale.

Fin


Histoire : “Protection des migrants et des réfugiés - UNHCR” – 04 juin 2024 

Orateur :       Vincent Cochetel, Envoyé spécial du HCR pour la situation en Méditerranée centrale

TRT : 01’55”
SOURCE : UNTV CH
LANGUE : ANGLAIS
FORMAT D'IMAGE : 16:9
DATELINE : 04 juin 2024 - GENÈVE, SUISSE
Conférence de presse à Genève


LISTE DES PLANS

 

1.      Plan extérieur moyen : allée des drapeaux de l'ONU.  

2.      Plan large du podium avec les orateurs dans la salle de conférence de presse avec des journalistes dans la salle.

3.      EXTRAIT SONORE (Anglais) Vincent Cochetel, Envoyé spécial du HCR pour la situation en Méditerranée centrale : “Beaucoup ne vont pas dans les capitales où les acteurs humanitaires sont basés, bien représentés. Ils empruntent des routes secondaires atteignant des petites villes, des petites communautés, dans des zones difficiles d'accès. C'est là que les services devraient être situés.”

4.      Plan large : orateurs au podium de dos et journalistes dans la salle.

5.      EXTRAIT SONORE (Anglais) Vincent Cochetel, Envoyé spécial du HCR pour la situation en Méditerranée centrale : “Notre capacité à collaborer directement avec les autorités locales manque. Pourtant, ces autorités locales sont là, elles sont situées sur ces routes utilisées par les migrants et les réfugiés, elles sont situées dans des endroits où les acteurs humanitaires ne peuvent pas être présents, soit pour des raisons de sécurité, soit parce que les autorités ne veulent pas que les acteurs humanitaires soient présents. Mais les autorités locales sont là et elles seraient capables de fournir ces services de protection immédiate.”

6.      Plan moyen : orateurs au podium de dos et journalistes dans la salle.

7.      EXTRAIT SONORE (Français) Vincent Cochetel, Envoyé spécial du HCR pour la situation en Méditerranée centrale: « Si on ne peut pas être présent au nord d'Agadez aujourd'hui, les autorités locales sont là. Des gens qui sont nés là-bas, qui étaient là-bas avant que cette route soit utilisée à des fins de migration vers la Libye. Mais travaillons avec ces autorités. Ces autorités voient le problème. Ces autorités aimeraient faire quelque chose.”
-- Traduction en anglais : “If we can't be present in the north of Agadez today, the local authorities are present: people who were born there, who were there before this route was used for migration to Libya. Let's work with these authorities. These authorities see the problem. These authorities would like to do something."

8.      Plan de coupe : plan large des journalistes dans la salle de conférence de presse.

9.      EXTRAIT SONORE (Français) Vincent Cochetel, Envoyé spécial du HCR pour la situation en Méditerranée centrale : « On continue de parler de sauvetage en mer. Le concept de sauvetage dans le désert n'est pas très, très développé, la recherche et le sauvetage dans le désert, et c'est quelque chose qu'on aimerait développer avec ces autorités locales. Technologiquement, c'est possible. »
-- Traduction en anglais : “We continue to talk about rescue at sea. The concept of desert rescue is not very, very developed. Desert search and rescue, that's something we'd like to develop with these local authorities. Technologically, it is possible.”

10.  


Documents 1
Download Storyline
Download

Audio Files 1
Download Migrants protection - UNHCR 04 June 2024
Download

Similar Stories

Gaza: Polio alert and anarchy – WHO, OHCHR, UNICEF

1

1

1

Edited News | WHO , OHCHR , UNICEF

Gaza: Polio alert and anarchy – WHO, OHCHR, UNICEF ENG FRA

Poliovirus detected in Gaza sewage puts thousands at risk amid increasing ‘anarchy’ In Gaza, tests conducted by the Global Polio Laboratory Network have confirmed the presence of poliovirus in six sewage samples collected on 23 June from Khan Younis and Deir al Balah.

Gaza: Renewed deadly Israeli airstrikes - OHCHR

1

1

1

Edited News | OHCHR

Gaza: Renewed deadly Israeli airstrikes - OHCHR ENG FRA

Renewed wave of deadly Israeli strikes on Gaza must stop – UN Human Rights Office

Report on DPRK forced labour - OHCHR

1

1

1

Edited News | OHCHR

Report on DPRK forced labour - OHCHR ENG FRA

Institutionalised forced labour by the Democratic People's Republic of Korea constitutes grave violations of human rights – UN report

Sudan health update - WHO

1

1

1

Edited News | WHO

Sudan health update - WHO ENG FRA

Time is running out for starving civilians in Sudan, UN humanitarians warned on Tuesday, while talks involving the country’s warring parties continue in Geneva this week.

Health situation in DRC - WHO

1

1

1

Edited News | WHO

Health situation in DRC - WHO ENG FRA

DRC faces a severe humanitarian crisis with 25M in need and rising conflict-related issues.

Gaza health clinic reopens – UNRWA

1

1

1

Edited News | UNRWA

Gaza health clinic reopens – UNRWA ENG FRA

A gimmer of good news emerged from Gaza on Tuesday as patients returned to at a newly reopened UN health centre in Khan Younis, six months after it was severely damaged and forced to close by heavy fighting, the UN agency for Palestine refugees (UNRWA) said.

UN Human Rights Spokesperson Jeremy Laurence and Danielle Bell, head of Human Rights Monitoring Mission in Ukraine, on strike against hospital in Kyiv.

1

1

1

Edited News | OHCHR , UNOG

UN Human Rights Spokesperson Jeremy Laurence and Danielle Bell, head of Human Rights Monitoring Mission in Ukraine, on strike against hospital in Kyiv. ENG FRA

UN condemns attacks on Kyiv hospitals, calls for immediate action to protect civilians.

Gaza health update: WHO

1

1

2

Edited News | WHO

Gaza health update: WHO ENG FRA

In Gaza, soaring temperatures, hunger and unsanitary conditions present an ever more deadly threat to a population under constant attack, UN humanitarians warned on Tuesday.

Hurricane Beryl update: OCHA, WMO, IFRC

1

1

1

Edited News | OCHA , WMO , IFRC

Hurricane Beryl update: OCHA, WMO, IFRC ENG FRA

Hurricane Beryl smashes into Caribbean, turns sights on Mexico As Hurricane Beryl’s destructive path shifted to Mexico on Friday after roiling the Caribbean, UN agencies and partners said that the emergency response was underway, before warning that a very long and damaging hurricane season looks increasingly likely.

UNHCR IOM MCC: Report on risks faced by refugees and migrants on the central mediterranean route

1

1

2

Edited News | IOM , mcc , UNHCR

UNHCR IOM MCC: Report on risks faced by refugees and migrants on the central mediterranean route ENG FRA

Refugees and migrants continue to face extreme forms of violence, exploitation and death on sea and on land across Africa as they attempt to leave the continent, UN agencies said on Friday, in an appeal to border authorities to do more to protect them.

UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk Update to the 56th HRC on the human rights situation in the Bolivarian Republic of Venezuela

1

1

1

Edited News | OHCHR

UN High Commissioner for Human Rights Volker Türk Update to the 56th HRC on the human rights situation in the Bolivarian Republic of Venezuela ENG FRA

UN Human Rights Chief Volker Türk at the 56th Human Rigths Council, made the following update on the situation of human rights in the Bolivarian Republic of Venezuela.

Gaza: new evacuation orders - UNRWA, WHO

1

1

1

Edited News | UNRWA , WHO

Gaza: new evacuation orders - UNRWA, WHO ENG FRA

New evacuation orders issued by the Israeli army for areas in southern Gaza are expected to impact 250,000 people, including eastern Khan Younis and Rafah, UN humanitarians said on Tuesday.