UN Geneva Press Briefing - 25 June 2024
/
1:19:11
/
MP4
/
4.6 GB
Transcripts
Teleprompter
Download

Press Conferences | HRC , ITC , OCHA , OSE , UNECE , UNHCR , WHO

Conférence de presse de l'ONU à Genève - 25 juin 2024


CONFÉRENCE DE PRESSE DE L'ONU À GENÈVE

25 juin 2024 

Alessandra Vellucci, Directrice du Service de l'information des Nations Unies à Genève, a présidé une conférence de presse hybride, à laquelle ont assisté des orateurs et des représentants du Bureau de la coordination des affaires humanitaires, du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, de l'Organisation mondiale de la santé, de la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe, du Centre du commerce international et du Conseil des droits de l'homme.

 

Situation à Gaza

Yasmina Guerda, Responsable des affaires humanitaires au Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), qui venait de rentrer d'une mission de trois mois à Gaza, a déclaré que la population de Gaza avait presque tout perdu - leurs emplois, leurs toits, leurs vêtements, l'accès à leurs comptes bancaires et l'accès à la vie privée. Mme Guerda a souligné que nous ne devrions pas parler de conditions de vie là-bas car aucune d'entre elles n'avait de conditions de vie; ce qu'ils avaient, c'était des conditions de survie

Beaucoup de gens, s'ils étaient même avertis avant le début d'une attaque, n'avaient que 10 à 15 minutes pour évacuer leur bâtiment avant qu'il ne soit bombardé. Que prendre dans une telle situation était un dilemme car leur maison deviendrait probablement de la poussière et il n'y aurait pas de retour. Mme Guerda a mentionné une jeune fille de 19 ans appelée Lamees qui n'arrêtait pas de répéter «Ma vie devrait commencer maintenant, mais elle se termine maintenant». Pour ceux qui ont survécu au bombardement de leur quartier en fuyant à temps, ce n'était que le début du cauchemar. Dans la plupart des réponses humanitaires, les personnes déplacées pouvaient éventuellement trouver une sorte de sécurité, mais les neuf derniers mois avaient confirmé qu'il n'y avait pas de coin sûr à Gaza. Mme Guerda a souligné que la livraison de l'aide à Gaza était un casse-tête quotidien, dans tous les domaines. Les combats en cours avaient tué plus de 200 travailleurs humanitaires en neuf mois. Le vide de l'ordre public et de la sécurité rendait les convois humanitaires vulnérables au pillage. Les humanitaires - notamment les Palestiniens - travaillaient dur pour livrer, mais trop souvent, peu importe leurs efforts, ils ne pouvaient pas atteindre tout le monde. 

Les civils à Gaza n'étaient pas des personnes faibles; ils étaient loin d'être impuissants. Mme Guerda a rappelé avoir vu des familles creuser des fosses septiques de fortune avec des cuillères, utilisant des toilettes et des tuyaux de bâtiments détruits pour avoir un peu d'intimité et d'hygiène près de leurs tentes. Les gens parlaient encore de leurs rêves de reconstruire après l'aplatissement de leurs chambres et cuisines. L'espoir avait encore un pouls fort à Gaza. Ce dont les femmes, les enfants et les hommes civils avaient besoin et désiraient avant tout, dans toute la bande, c'était un répit. Ils avaient besoin que les décideurs fassent enfin un geste décisif pour mettre fin à la manière implacable dont ils sont abattus après chaque tentative de se relever; et ils avaient besoin du soutien du reste du monde pour cela. 

Répondant aux questions des médias, Mme Guerda a déclaré que la situation de sécurité en constante évolution rendait le contexte déjà très difficile encore plus difficile pour la livraison de l'aide. L'espace humanitaire avait été considérablement réduit depuis l'invasion de Rafah, car de plus en plus de routes étaient devenues extrêmement dangereuses en raison des combats et de la dégradation croissante de l'ordre public. Dans le sud de Gaza, les partenaires humanitaires avaient mis en place un certain nombre de points de dépistage de la faim afin de surveiller la famine, mais comme la situation de sécurité changeait constamment, les gens continuaient de se déplacer et ne pouvaient pas être suivis. Obtenir du carburant pour accéder aux personnes pour la distribution de l'aide était devenu une lutte énorme, entravant encore plus les efforts humanitaires. 

Sur une autre question, Mme Guerda a parlé d'avoir vu des enfants non accompagnés mais n'a pas pu fournir une estimation de leur nombre. Elle a souligné que les habitants de Gaza étaient résilients et capables de continuer malgré tous les obstacles, à un degré qu'elle n'avait vu nulle part ailleurs.  Jens Laerke, également pour l'OCHA, a souligné que l'OCHA était une organisation humanitaire indépendante, neutre et impartiale qui transmettait la vérité telle qu'elle la voyait sur le terrain. Il n'y avait pas d'espace sûr à Gaza pour quiconque, a souligné Mme Guerda. L'accès aux personnes dans le besoin devait être facilité, et les travailleurs humanitaires ne devaient pas être ciblés, en vertu du droit international humanitaire. Suite au meurtre des travailleurs de la World Central Kitchen, les humanitaires ont essayé de réitérer que le DIH devait prévaloir, tandis que le mécanisme de déconfliction ne devait fournir qu'une couche supplémentaire de sécurité pour les livraisons d'aide. Ni le droit international humanitaire ni les mécanismes de déconfliction n'étaient respectés, a-t-elle conclu. 

Alessandra Vellucci, pour le Service de l'information des Nations Unies (UNIS), a informé qu'aujourd'hui à 13h00, Philippe Lazzarini, Commissaire général de l'Agence des Nations Unies pour les secours et les travaux (UNRWA), tiendrait une conférence de presse pour faire le point sur la situation dans le territoire palestinien occupé. M. Lazzarini avait informé le Comité consultatif à Genève la veille. 

Soutenir les réfugiés soudanais au Tchad

William Spindler, pour le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), a déclaré que la situation au Soudan était l'une des plus dramatiques au monde et qu'elle risquait de s'aggraver avec la saison des pluies à venir. Les pays voisins du Soudan étaient également gravement touchés, y compris le Tchad, où 600 000 réfugiés soudanais cherchaient la sécurité.

Laura Lo Castro, Représentante du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) au Tchad, a déclaré que le HCR appelait à un soutien international urgent alors que la crise humanitaire dans l'est du Tchad atteignait un point critique. Avec un nombre croissant de réfugiés soudanais dans les zones frontalières, des préoccupations sanitaires croissantes, des incidents de sécurité en augmentation et la saison des pluies imminente, une action immédiate était nécessaire. Depuis avril 2023, a-t-elle rappelé, le conflit au Soudan avait forcé plus de 600 000 réfugiés et 180 000 rapatriés tchadiens, en majorité des femmes et des enfants, à fuir au Tchad, avec plus de 115 000 arrivant depuis le début de 2024. 

Le HCR et ses partenaires avaient étendu les camps de réfugiés existants et en avaient établi six nouveaux. Tous ces sites étaient équipés de services essentiels et d'infrastructures, y compris des abris familiaux, des cliniques mobiles, des points d'eau, des installations sanitaires et des installations éducatives connues sous le nom d'espaces d'apprentissage temporaires. Environ 360 000 réfugiés avaient ainsi reçu une assistance, mais ces efforts n'étaient pas suffisants pour répondre aux besoins écrasants. Il y avait environ 200 000 réfugiés bloqués dans les zones frontalières, y compris dans des conditions surpeuplées et insalubres à Adré, ce qui avait conduit à une grave crise sanitaire, avec plus de 1 200 cas d'hépatite E signalés. L'insécurité était également une préoccupation croissante, avec des incidents de pillage, de vandalisme des structures humanitaires et de trafic de drogues et d'alcool en augmentation. Bien que la plupart de la population déplacée soit composée de femmes et d'enfants, certains étaient des hommes, dont certains étaient armés. 

L'urgence complexe au Tchad était aggravée par l'intensification des combats dans la région du Darfour au Soudan. Malgré les efforts inlassables des agences des Nations Unies et de leurs partenaires pour soutenir la réponse d'urgence du gouvernement, la situation se détériorait rapidement. Les tensions avec la population hôte augmentaient également. Le potentiel de nouveaux déplacements restait élevé alors que les combats se poursuivaient à El Fasher et dans les localités rurales autour de celle-ci dans le nord du Darfour. Il y avait également des rapports de pillages et d'incendies de villages à grande échelle ainsi qu'une famine imminente au Soudan qui devrait pousser encore plus de réfugiés au Tchad. Dans ce contexte, le gouvernement tchadien avait demandé d'urgence au HCR et à ses partenaires d'accélérer la relocalisation des nouveaux arrivants loin des zones frontalières, en particulier d'Adré. L'appel du HCR pour 2024 pour la réponse dans l'est du Tchad était sous-financé avec seulement 10 pour cent des 214,8 millions USD demandés reçus jusqu'à présent. Le temps presse alors que la saison des pluies approche, a souligné Mme Castro. 

La note d'information du HCR est disponible ici

Situation mondiale de la variole du singe

Dr. Rosamund Lewis, Responsable technique de la variole du singe à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a informé que, depuis le début de l'épidémie mondiale de variole du singe en mai 2022, l'OMS avait continué à soutenir les États membres et d'autres parties pren


ANNONCES

HRC               Pascal Sim (PR)

·      Mise à jour du Conseil des droits de l'homme 

 

ITC                 Susanna Pak (PR)

·      Journée des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) des Nations Unies (le 27 juin)

·      60e anniversaire du Centre du commerce international (CCI) (le 27 juin)

 

UNECE          Thomas Croll-Knigt (PR)

·      Conférence de presse sur les véhicules automatisés (26 juin)

·      Forum de la CEE-ONU sur l'éducation au développement durable (27-28 juin)

 

UNIS au nom de OSE:  La Vice-Envoyée spéciale pour la Syrie, Mme Najat Rochdi, informera le Conseil de sécurité à 15h00 heure de New York/21h00 heure de Genève. Son briefing sera distribué à la fin de son intervention

 

SUJETS

 

OCHA            Jens Laerke (PR) avec Yasmina Guerda, responsable des affaires humanitaires, après sa mission de 3 mois à Gaza (PR)

·      Un témoignage de l'intérieur sur la lutte quotidienne des gens pour la vie et la dignité

 

HCR         William Spindler (PR) avec Laura Lo Castro, représentante du HCR au Tchad (depuis N'Djamena)

§  Le HCR appelle à un soutien pour répondre aux besoins urgents des réfugiés soudanais à la frontière est du Tchad alors que la situation se détériore

 

OMS              Christian Lindmeier (Zoom) et Dr Rosamund Lewis, responsable technique sur MPOX (Zoom)

·      Mises à jour sur la situation mondiale de MPOX


Documents 1
Download Storyline
Download

Audio Files 2
Download UN Geneva Press Briefing - 25 June 2024 (Continuity)
Download
Download UN Geneva Press Briefing - 25 June 2024 (Continuity)
Download

Similar Stories

UN Geneva Press Briefing - 19 July 2024

1

1

1

Press Conferences | UNHCR , OHCHR , UNICEF , WHO

UN Geneva Press Briefing - 19 July 2024 ENG FRA

Alessandra Vellucci, Director of the United Nations Information Service in Geneva, chaired a hybrid briefing, which was attended by spokespersons and representatives of the World Health Organization, the United Nations Human Rights, the United Nations Refugee Agency, and the United Nations Children’s Fund.

UN Geneva Press Briefing - 16 July 2024

1

1

1

Press Conferences | WHO , OHCHR , UNAIDS , UNECE

UN Geneva Press Briefing - 16 July 2024 ENG

UN Geneva Press Briefing - 12 July 2024

1

1

1

Press Conferences | WHO , WMO , ILO

UN Geneva Press Briefing - 12 July 2024 ENG FRA

Alessandra Vellucci, Director of the United Nations Information Service (UNIS) in Geneva, chaired the hybrid briefing, which was attended by spokespersons and representatives from the World Health Organization, the World Meteorological Organization, and the International Labour Organization.

UN Trade and Development Press Conference: Sustainable Digital Economy - 10 July 2024

1

1

2

Press Conferences | UNCTAD

UN Trade and Development Press Conference: Sustainable Digital Economy - 10 July 2024 ENG FRA

Publication of the Digital Economy Report 2024: Shaping an environmentally sustainable and inclusive digital future

UN Geneva Press Briefing - 09 July 2024

1

1

1

Press Conferences | OHCHR , WHO , OCHA , UNHCR , WFP

UN Geneva Press Briefing - 09 July 2024 ENG FRA

Alessandra Vellucci, Director of the United Nations Information Service in Geneva, chairs a hybrid briefing, attended by spokespersons and representatives of the Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA), the United Nations Refugee Agency (UNHCR), the World Health Organization (WHO), and the United Nations Human Rights Office (OHCHR).

UN Geneva Press Briefing - 05 July 2024

1

1

1

Press Conferences | FAO , IFRC , OCHA , WHO

UN Geneva Press Briefing - 05 July 2024 ENG FRA

Rolando Gómez of the United Nations Information Service (UNIS) in Geneva, chaired the hybrid briefing, attended by spokespersons and representatives of the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs, the International Federation of the Red Cross and Red Crescent Societies, the World Meteorological Organization, the Food and Agricultural Organization and the World Health Organization.

UNHCR IOM MCC Report on risks faced by refugees and migrants on the Central Mediterranean route

1

1

1

Press Conferences | IOM , mcc , UNHCR

UNHCR IOM MCC Report on risks faced by refugees and migrants on the Central Mediterranean route ENG FRA

UNHCR IOM MCC Report on risks faced by refugees and migrants on the Central Mediterranean route - "On this journey, nobody cares if you live or die"

UN Geneva Press Briefing - 02 July 2024

1

1

1

Press Conferences | HRC , IOM , ITU , UNCTAD , UNHCR , UNICEF , UNRWA , WHO , WMO , OCHA

UN Geneva Press Briefing - 02 July 2024 ENG FRA

Alessandra Vellucci of the United Nations Information Service (UNIS) in Geneva, chaired the hybrid briefing, attended by spokespersons and representatives of the United Nations Children’s Fund, the United Nations High Commissioner for Refugees, the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs, the International Organization for Migration, the World Meteorological Organization, the United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees in the Near East, the World Health Organization, the Office of the High Commissioner for Human Rights, UN Trade and Development and the International Telecommunication Union.

UN Geneva Press Briefing - 28 June 2024

1

1

1

Press Conferences | HRC , UNHCR , UNRWA , WHO

UN Geneva Press Briefing - 28 June 2024 ENG FRA

Daniel Johnson, Public Information Officer, United Nations Information Service (UNIS) in Geneva, chaired a hybrid briefing, which was attended by spokespersons and representatives from the United Nations Human Rights Council, the United Nations Relief and Works Agency (UNRWA), the United Nations Refugee Agency (UNHCR), the World Health Organization, United Nations Trade and Development (UNCTAD), and the World Meteorological Organization (WMO).

UNECE Press conference: Regulating autonomous vehicles - 26 June 2024

1

1

1

Press Conferences | UNECE

UNECE Press conference: Regulating autonomous vehicles - 26 June 2024 ENG FRA

The United Nations Economic Commission for Europe (UNECE) press conference on regulating autonomous vehicles: international developments

HRC Press conference: Special Rapporteur on the right to health - 26 June 2024

1

1

1

Press Conferences | HRC

HRC Press conference: Special Rapporteur on the right to health - 26 June 2024 ENG FRA

Human Rights Council thematic report on drug use, harm reduction and the right to health

UNRWA Press conference: Update on the Occupied Palestinian Territory - 25 June 2024

2

1

2

Press Conferences , Edited News | UNRWA

UNRWA Press conference: Update on the Occupied Palestinian Territory - 25 June 2024 ENG FRA

Every day in Gaza 10 children lose one or both legs, says top UN aid official There’s been no let-up in the terrible human cost of the war in Gaza where 10 children lose one or both legs every day, amid ongoing Israeli bombardment and renewed fears of famine, a top UN aid official said on Tuesday.